Football: «Les attaquants ont été inspirés au bon moment»
Actualisé

Football«Les attaquants ont été inspirés au bon moment»

Claudius Schäfer, CEO de la Swiss Football League, s'est réjouit que 32 buts aient été inscrits le week-end dernier. Les migrants ont ainsi reçu 16'000 francs de la part des acteurs du football suisse.

En marquant ce penalty, Veroljub Salatic a offert 500 francs aux migrants.

En marquant ce penalty, Veroljub Salatic a offert 500 francs aux migrants.

Au terme de la 8e journée de championnat, la Swiss Football League tire le bilan de l'action sur les buts marqués et se réjouit de verser 16'000 francs à la Chaîne du Bonheur. Ainsi, le football professionnel suisse démontre un signal fort pour la solidarité.

Au total, 32 goals ont été inscrits ce week-end lors des 5 matches de Raiffeisen Super League et des 5 rencontres de Brack.ch Challenge League, dont 22 en première division, un record cette saison! «Les attaquants ont été inspirés au bon moment», se réjouit Claudius Schäfer, le CEO de la Swiss Football League. Avec 500 francs par but, c'est donc un montant de 16'000 francs que la SFL se réjouit de verser à la Chaîne du Bonheur.

Les fans de football ont également participé énergiquement à cette action. Comme le directeur de la Chaîne du Bonheur Tony Burgener l'a annoncé, la collecte globale pour l'aide aux réfugiés a franchi le cap des 400'000 francs durant le week-end. «Assurément beaucoup de dons sont parvenus des supporters de football», pense Tony Burgener.

La SFL ne termine pas cette action du week-end uniquement par un apport financier. Ainsi, en collaboration avec le Secrétariat d'État aux Migrations (SEM) et le sponsor principal Raiffeisen, 100 ballons seront distribués dans les prochains jours aux centres fédéraux pour les demandeurs d'asile. Avec ce petit geste, la SFL souhaite que la «force du football» contribue aussi à aider des personnes touchées par la guerre, la terreur et la persécution. Une initiative saluée par la cheffe de projet au SEM Sibylle Siegwart: «Le football rassemble également les demandeurs d'asile dans les centres.» (20 minutes)

Ton opinion