Actualisé

SuisseLes autocars grandes lignes attendront

Il faudra encore patienter pour traverser le pays en autocars nationaux.

L'entreprise Domo pourrait être fixée l'an prochain sur la possibilité d'exploiter ses véhicules grandes lignes, en Suisse.

L'entreprise Domo pourrait être fixée l'an prochain sur la possibilité d'exploiter ses véhicules grandes lignes, en Suisse.

Keystone

La Suisse n'accueillera pas de lignes nationales d'autocars longue distance dès décembre. L'Office fédéral des transports (OFT) examine encore la demande de concession de l'entreprise de bus zurichoise Domo Reisen et devrait rendre une décision courant 2018.

Comme la présentation des certificats nécessaires demande plus de travail qu'attendu, Domo Reisen ne sera pas en mesure de débuter l'exploitation à partir du changement d'horaire du 10 décembre, écrit mardi l'OFT dans un communiqué. Et l'office de justifier que le cas est complexe et que c'est la première fois qu'il traite une demande pour un service national d'autocars grandes lignes.

Premier trimestre 2018

L'entreprise de bus lui a fourni mardi seulement les documents actualisés, indispensables pour démontrer que la demande remplit les conditions d'octroi de la concession, précise l'OFT. Une attestation avance notamment que Domo Reisen dispose de garanties contraignantes l'autorisant à utiliser tous les arrêts souhaités. L'office doit aborder ce point sous l'angle des principes avec villes et communes.

L'OFT devrait rendre une décision au cours du premier trimestre de 2018. Il assure être toujours ouvert aux demandes de lignes nationales de bus longue distance, pour autant que les conditions légales soient remplies. Les prestataires de lignes de bus nationales doivent par exemple reconnaître les abonnements demi-tarif et les abonnements généraux.

Domo Reisen souhaite que ses bus circulent sur quatre lignes couvrant environ 40 arrêts en tout, soit St-Gall-Zurich-Genève Aéroport, Bâle Aéroport-Lucerne-Lugano, Coire-Zurich-Sion ainsi qu'entre les aéroports de Bâle et Zurich. C'est la seule entreprise à avoir demandé une concession et si elle l'obtient, elle sera la première firme helvétique du genre à rouler sur les routes du pays. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!