Actualisé 04.07.2006 à 20:11

Les autorités chinoises renforcent la cybermuraille

Les accès aux blogs considérés comme «immoraux» ou «malsains» seront bloqués. Les autorités se plaignent du contenu inaproprié circulant sur la Toile.

La politique d'omnisurveillance du gouvernement chinois doit faire face aux plus de 110 millions d'internautes du pays. Les analystes ont estimé à quelque 37 millions le nombre de blogs en Chine, un chiffre qui augmenterait quotidiennement de 100 000 unités.

Les responsables chinois comptent sur une technologie bien développée en matière de surveillance et de filtrage de contenu. Ils affirment pouvoir contrôler de près les moteurs de recherche, les blogs et les sites de la Toile. Les autorités prévoient une surveillance similaire sur les réseaux de téléphonie mobile et les messageries instantanées.

Un couvre-feu, imposé aux cafés Internet avant le départ des étudiants pour les vacances à la mi-juillet, aurait lui pour but de limiter l'accès aux jeunes de moins de 18 ans. Les propriétaires contrevenants peuvent perdre leur licence d'exploitation en cas de non-respect.

Ils sont déjà tenus de limiter les heures d'accès au Web de leur clientèle mineure. De plus, ils ne peuvent en accueillir qu'un certain nombre à la fois.

De tels règlements ont d'abord été instaurés pour réduire le temps que les jeunes Chinois passaient à jouer à des jeux vidéo en ligne. La mesure dimine également en même temps les risques d'exposition des internautes chinois à du contenu violent ou obscène.

(laf)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!