Koh Lanta: Les autorités du Cambodge classent l'affaire

Actualisé

Koh LantaLes autorités du Cambodge classent l'affaire

Les autorités cambodgiennes ont mis fin à l'enquête concernant la mort dans le sud du pays d'un candidat de l'émission Koh-Lanta, estimant qu'il s'agissait d'un décès naturel.

La famille du défunt est arrivée au Cambodge pour récupérer sa dépouille.

La famille du défunt est arrivée au Cambodge pour récupérer sa dépouille.

Le jeune homme de 25 ans a succombé vendredi à une crise cardiaque au premier jour de tournage de la 16e saison de l'émission phare de télé-réalité de TF1, dans l'île de Koh Rong, au large de Sihanoukville.

«L'enquête est terminée. L'affaire est classée», a indiqué à l'AFP Kol Phally, un responsable de la police locale. «Nous n'enquêterons pas plus parce qu'il est mort d'une crise cardiaque».

Une source judiciaire à Paris avait précédemment indiqué à l'AFP que, le décès ne présentant «aucun caractère suspect», le parquet de Paris n'avait pas été saisi de l'affaire.

Selon Adventure line productions (ALP), Gérald Babin a été pris de crampes lors du premier jeu qui suit l'arrivée des participants sur le site. Il a été pris en charge par le médecin urgentiste de l'émission qui lui a prodigué les premiers soins, avant de décider de l'évacuer vers l'hôpital où il est décédé.

Pas de saison 2013

Après cet événement, le premier pour un programme de télé-réalité français, TF1 a annoncé l'annulation de la saison 2013.

«Les candidats sont déjà rentrés» chez eux, a indiqué mardi le ministre cambodgien du Tourisme Thong Khon à l'AFP, sans pouvoir préciser si le reste de l'équipe avait également quitté le pays.

«Les membres de la famille (du défunt) sont arrivés au Cambodge» pour récupérer sa dépouille qui avait été rapatriée à Phnom Penh, a-t-il ajouté.

Visite médicale

Selon lui, la production avait prévu de rester cinq mois à Koh Rong où 120 logements avaient été construits pour les équipes de tournage.

Le malheureux avait, comme tous les autres candidats, bénéficié d'une visite médicale lors du processus de sélection des candidats, selon TF1.

(afp)

Ton opinion