Starticket: Les backstages du confinement #7
Actualisé

StarticketLes backstages du confinement #7

En plein confinement, nous avons rencontré virtuellement Aïda Hamouda de Post Tenebras Rock - l'Usine.

par
dgn

En cette période de Coronavirus et suite aux ordonnances du Conseil Fédéral, nous n'avons malheureusement plus d'événements à promouvoir. Nous sommes donc allées à la rencontre (virtuelle bien sûr, au vu des recommandations sanitaires) des festivals, salles de concert, artistes et professionnel-le-s de l'événementiel afin de savoir comment ces personnes qui travaillent dans l'ombre toute l'année vivent cette période depuis l'intérieur.

Après un concert sold-out le 7 mars, Post Tenebras Rock tourne un peu au ralenti, comme tant d'autres structures en ce moment. Malgré tout, l'équipe tient le coup et s'adapte : les concerts sont déplacés et les séances de bureau se font désormais via Zoom.

Tout le monde a le regard tourné vers l'avenir, qui sera définitivement rock, après les ténèbres : Préparez-vous à revenir tout casser en concert et en soirée, dès la réouverture de la salle!

BONUS: Voilà quelques questions (et réponses) qui sont malheureusement restées sur la table de montage mais qu'on avait quand même envie de partager avec vous:

C'est quoi le plus dur en termes de travail

«C'est un peu la déception de se dire qu'on ne pourra peut-être pas accueillir les artistes qu'on avait booké. Dans notre métier c'est un peu ça qui nous fait vibrer : de se dire qu'on va accueillir telle ou tel artiste. On a réussi à reporter la plupart des concerts donc c'est plutôt cool. Mais quand même, c'est un peu la déception de ne pas vivre ce mois d'avril comme on l'aurait espéré. Et pas mal d'inquiétudes pour l'avenir aussi...»

Comment ton copain vit le fait que maintenant tu es toujours à la maison?

«Il avait beaucoup l'habitude de ne pas me voir, parce qu'avec mon travail je rentre tard en général. Mais maintenant nos rôles se sont inversés, parce qu'il travaille dans un supermarché. Donc en un sens ça n'a pas vraiment changé, sauf que maintenant c'est plutôt moi qui suis à la maison à l'attendre.»

Tu t'habilles combien de fois par semaine?

«Mmmmh, j'avoue que j'ai carrément réduit le nombre de fois où je me change. Je suis principalement vêtue de pyjama, mais de différents pyjamas quand même. On va dire que je me change … quatre fois par semaine?»

En attendant notre prochaine capsule, on ne le dira jamais assez mais : Suivez à la lettre les recommandations de l'OFSP et restez chez vous - De cela dépend le fait que vos festivals, concerts et événements sportifs préférés puissent reprendre le plus vite possible!

Suivez toute l'actualité Starticket sur Facebook et Instagram

Suivez toute l'actualité Starticket sur et

Ton opinion