Actualisé 15.06.2010 à 17:25

Mondial 2010

Les Bafana Bafana pour entretenir le rêve

L'Afrique du Sud pourrait faire un grand pas vers les 8es de finale en battant l'Uruguay mercredi à Pretoria (20h30).

Les Bafana Bafana ne veulent pas devenir la première équipe d'un pays organisateur d'une Coupe du monde éliminée dès la phase de groupes.

Les joueurs de Carlos Alberto Parreira se voient donc dans l'obligation de battre l'Uruguay, une équipe qui leur paraît plus à leur portée que la France, qu'ils affronteront le 22 juin à Bloemfontein.

L'enjeu est de taille pour une équipe consciente de ses obligations en ce 16 juin, jour férié commémorant le début des émeutes de Soweto en 1976. «On connaît la signification de cette journée pour les Sud-Africains. Cela serait vraiment quelque chose de spécial de gagner ce match en ce jour si particulier», a souligné le capitaine Aaron Mokoena.

Attendus avec impatience par toute une nation et avec scepticisme par le reste du monde, les Bafana Bafana ont agréablement surpris lors du match d'ouverture de «leur» Coupe du monde face au Mexique.

Selon leur sélectionneur, le Brésilien Carlos Alberto Parreira, les Bafana Bafana ont fait le plus difficile. «Le match le plus dur pour nous, c'était le premier car c'était le match d'ouverture de la Coupe du monde. Le monde entier nous regardait. (...) Il faudra prendre des risques car, si on se contente de trois matches nuls, on sera éliminés», a-t-il prévenu

«Le match qu'on a produit contre le Mexique nous a montré qu'on avait nos chances dans ce groupe», a renchéri Steven Pienaar, le milieu de terrain d'Everton, très discret lors du match d'ouverture.

Si les Sud-Africains affichent leur confiance, les Uruguayens sont revanchards après une entrée en matière brouillonne contre la France (0-0), où Diego Forlan n'a pas pu vraiment s'exprimer.

L'attaquant vedette de la «Celeste» devrait reculer d'un cran pour animer le jeu offensif.

Le sélectionneur Oscar Tabarez va muscler son attaque en alignant Luis Suarez au côté d'Edinson Cavani, qui remplacera numériquement le meneur de jeu Ignacio Gonzalez.

Le sélectionneur uruguayen sera privé du milieu de terrain Nicolas Lodeiro, suspendu pour un match après son exclusion contre la France.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!