Actualisé 23.04.2008 à 17:53

Les ballons du curé volant retrouvés

Une équipe de sauveteurs a repéré mardi soir un amas de ballons multicolores flottant au large des côtes brésiliennes.

Les secouristes demeuraient toutefois sans nouvelles du curé qui avait pris son envol suspendu à ces ballons dimanche après-midi.

Les ballons jaunes, blancs, roses et orange, ont été localisés à 50 kilomètres de la côte, près de l'endroit où le prêtre Adelir Antonio de Carli avait donné signe de vie pour la dernière fois.

Le curé prévoyait battre le record du plus grand nombre d'heures de vol attaché à des ballons gonflés à l'hélium, dans le but d'amasser des fonds pour la construction d'une halte routière «spirituelle» dans sa paroisse de la ville de Paranagua, dans le sud du Brésil.

Il a pris son envol dimanche après-midi, revêtu d'une combinaison thermique et d'un casque, et équipé d'un parachute ainsi que d'une chaise flottante. Il transportait également un GPS et un téléphone satellite.

Le prêtre a été porté disparu huit heures plus tard, après avoir perdu contact avec les autorités portuaires. Selon un capitaine de police participant aux recherches, Adelir de Carli a réclamé de l'aide lors de son dernier contact avec les autorités portuaires.

En plus d'être un parachutiste expérimenté, le curé transportait de l'eau et de la nourriture en quantité suffisante pour survivre pendant cinq jours.

«Si l'on tient compte de sa condition physique et de l'équipement qu'il transportait, je dirais qu'il a 80% de chances d'être toujours vivant», a estimé Johnny Coelho, le commandant du service de pompiers qui participe aux recherches. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!