Finances: Les banques font du pied à l'Asie avec l'écologie

Actualisé

FinancesLes banques font du pied à l'Asie avec l'écologie

L'UBS a enrôlé Jane Goodall, une experte mondiale en chimpanzés, afin de sensibiliser les héritiers des millionnaires asiatiques à l'écologie. L'opération séduction a un arrière-goût intéressé.

par
frb

La plus grande banque de Suisse a recruté la primatologue Jane Goodall. Celle-ci doit donner des cours de préservation de la nature et de philanthropie aux enfants des riches clients privés d'UBS de Singapour.

La démarche peut surprendre, mais elle n'est pas un cas unique. La plupart des rivaux de la banque, dont le Credit Suisse, courtisent les secondes générations de millionnaires asiatiques. La raison est simple: leur fortune a dépassé pour la première fois celle des Européens en 2010.

Singapour pourrait dépasser la Suisse

«Les banques s'attendent à plus de transferts générationnels de richesses, en particulier en Asie», explique à «Bloomberg» Justin Ong, de PricewaterhouseCoopers LLP à Singapour. «Ces actions sont une part importante de leur stratégie.»

Les richesses en Asie-Pacifique ont bondi de 12,1% l'année dernière à 10,8 trillion de dollars (plus de 9'000 milliards de francs), d'après le World Wealth Report de la Bank of America Corp. Singapour pourrait même dépasser la Suisse en tant que premier centre financier mondial d'ici à 2013. Les efforts des grandes banques suisses s'expliquent.

UBS et Credit Suisse font du pied à l'Asie

«Les sessions de Jane Goodall s'inscrivent dans un effort pour introduire la philanthropie à un groupe de jeunes adultes qui influenceront la société de par leur position et leur richesse», explique Daniel Harel, à la tête du département high-net d'UBS en Asie du sud. Hong Kong ou Taiwan figurent aussi au calendrier d'UBS. Des programmes similaires sont aussi prévus par le Crédit Suisse en Asie. Tee Fong Seng, à la tête de Credit Suisse Private Banking's ultra-high net en Asie, estime que «les bénéfices des investissements en Asie sont souvent globaux».

Ton opinion