Actualisé 05.08.2016 à 13:01

JO 2016Les beach-volleyeuses suisses sont confiantes

Le duo Isabelle Forrer/Anouk Vergé-Dépré effectue son entrée en lice samedi dans la magnifique arène de Copacabana.

1 / 144
La joie de Nino Schurter avec sa médaille d'or autour du cou sur le podium (21 août 2016).

La joie de Nino Schurter avec sa médaille d'or autour du cou sur le podium (21 août 2016).

Keystone
Avec trois médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, l'objectif minimal a été dépassé pour la Suisse à Rio.

Avec trois médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, l'objectif minimal a été dépassé pour la Suisse à Rio.

Keystone
Après des médailles de bronze et d'argent en 2008 et 2012, Nino Schurter s'est enfin paré d'or en VTT (21 août 2016).

Après des médailles de bronze et d'argent en 2008 et 2012, Nino Schurter s'est enfin paré d'or en VTT (21 août 2016).

Keystone

Après la cérémonie d'ouverture ds JO de Rio, place au sport. Et les beach-volleyeuses suisses devront faire montre de leur talents. Le moins que l'on peut dire c'est qu'elles gardent leur sang-froid dans le tumulte de Rio, où le duo Isabelle Forrer/Anouk Vergé-Dépré effectuera son entrée en lice samedi dans le tournoi olympique.

«Nous devons contrôler ce que nous pouvons contrôler», lâche Isabelle Forrer.

A Copacabana

Isabelle Forrer, Anouk Vergé-Dépré, Johana Heidrich et Nadine Zumkehr savent à quoi s'attendre avant d'entrer dans la magnifique arène de Copacabana, où 12'000 spectateurs peuvent prendre place. «L'ambiance devrait être comparable à celle de Klagenfurt», lancent en coeur les quatre Suissesses, qui ont brillé lors de la récente manche autrichienne du World Tour.

La programmation du tournoi carioca est en revanche inhabituelle. Heidrich/Zumkehr disputeront leurs trois matches du tour préliminaire les 7, 9 et 11 août, à chaque fois entre 18h30 et minuit. Isabelle Forrer et sa partenaire vaudoise Anouk Vergé-Dépré joueront quant à elles les 6, 8 et 10 août, respectivement à 23h, 10h et 21h locales. «Nous sommes habituées à un programme plus intense», souligne Isabelle Forrer.

La Thurgovienne et son équipière font d'ailleurs la grasse matinée afin de se préparer au mieux, préférant s'entraîner en soirée. «On a le temps de se laisser quelque peu aller. Mais il est difficile de garder le bon rythme», poursuit Isabelle Forrer qui, sur le World Tour, est plutôt habituée à disputer deux matches par jour.

Point après point

Les deux duos suisses affichent sérénité et confiance avant le grand rendez-vous brésilien. A la peine en début de saison, les jeunes femmes ont retrouvé leurs sensations au bon moment, terminant respectivement 2e (Heidrich/Zumkehr) et 5e (Forrer/Vergé-Dépré) à Klagenfurt. Leur objectif pour Rio n'a cependant pas changé. «Il n'aurait pas non plus changé si nous n'avions pas brillé à Klagenfurt», précise Nadine Zumkehr.

Leur discours, typique des sportifs de haut niveau, est des plus convenus: point après point, match après match... Mais l'objectif minimal est clair: les deux paires helvétiques veulent franchir la phase de poules. Pour Forrer/Vergé-Dépré, l'entrée en matière face à Wang/Yue sera cruciale. Un succès samedi face aux Chinoises, favorites de leur poule, leur ouvrirait probablement les portes des 8es de finale. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!