Chiens dangereux: Les bébés molosses ne seront plus euthanasiés

Actualisé

Chiens dangereuxLes bébés molosses ne seront plus euthanasiés

La loi sur les chiens dangereux subit un toilettage. Au lieu d'être tués, les chiots seront stérilisés et placés.

par
Renaud Bournoud

«Je vois de moins en moins de ces chiens dans nos rues», affirme Jacqueline de Quattro. La ministre de la Justice et de la Police juge que la loi produit déjà des effets, dix-huit mois après son entrée en vigueur. Il reste que l'application du règlement ne va pas de soi. Actuellement, près de 580 bêtes jugées dangereuses ont été annoncées à l'Etat. Mais le Service des affaires vétérinaires estime qu'il y en a probablement 1400. L'Etat recense trois races, l'amstaff, le pitbull et le rott­weiler, dont la reproduction est interdite. Les propriétaires doivent obtenir une autorisation après un test de maîtrise de la bête et suivre des cours d'éducation.

Si le bilan de la loi est jugé positif par les autorités, des modifications sont nécessaires. Les chiots des races listées ne seront plus tués. «Un pitbull de 3 mois, c'est adorable, s'attendrit la ministre. Il faut une bonne dose de courage pour l'euthanasier. Nous rencontrions des résistances de la part des vétérinaires.» Désormais, ils seront stérilisés et placés.

«C'est très bien, mais pour les placer où? tempête, Samuel Debrot, président de la SPA vaudoise. On est obligés de les expédier dans les cantons où ils ne sont pas encore listés. Ce n'est que déplacer le problème.»

Ton opinion