Actualisé 12.02.2013 à 18:14

LausanneLes bébés Roms s'invitent dans les abris d'urgence

Les bambins se font plus présents dans les hébergement d'urgence cette année. Ils feraient partie de familles arrivées récemment.

von
Caroline Gebhard
L'abri PC de la Vallée de la jeunesse affiche complet en ce moment.

L'abri PC de la Vallée de la jeunesse affiche complet en ce moment.

«Je suis étonné de voir autant d'enfants. On a même eu des bébés.» Intendant de l'abri PC de la Vallée de la jeunesse, Daniel Simecek n'avait jamais compté tant de petits Roms avec leur famille dans la structure d'accueil d'urgence hivernale. Certains soirs, il y a jusqu'à six bambins de moins de 6 ans. Au Sleep-in, autre lieu d'hébergement d'urgence qui accueille des mineurs accompagnés, on indique que des enfants logeaient là presque tous les soirs avant Noël, mais beaucoup moins depuis janvier.

Peu habitué à accueillir des bambins, Daniel Simecek relève qu'ils font partie de familles arrivées récemment à Lausanne. Chef du service social de Lausanne, Michel Cornut y voit peut-être la conséquence «du durcissement de la politique à l'égard des Roms en France», où des camps ont été démantelés. «J'ai discuté avec des enfants qui ont été scolarisés là-bas», relève-t-il.

Cette situation est étonnante car les petits gitans se font plutôt rares durant l'hiver. «Les parents ont tendance à les laisser aux grands-parents au pays pour venir mendier afin d'acheter du bois de chauffage», note Vera Tcheremissinoff, présidente d'Opre Rrom, association lausannoise d'action et de solidarité avec les Roms. Selon elle, plusieurs familles sont reparties au pays, ces derniers jours, afin de ramener leur progéniture avant un retour prévu en Suisse: «Il reste quatre ou cinq enfants en bas âge.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!