France: Les biens de la princesse saoudienne saisis
Actualisé

FranceLes biens de la princesse saoudienne saisis

Des huissiers ont procédé lundi à Clichy-la-Garenne, près de Paris, à l'inventaire des possessions d'une princesse saoudienne saisis en raison d'impayés en France.

Les biens se trouvaient dans des boxes à l'intérieur d'un entrepôt situé près des quais de Sine à Clichy-la-Garenne. Il n'était pas possible de distinguer les objets inventoriés, selon un journaliste de l'AFP sur place. Un juge avait ordonné la saisie conservatoire des biens de Maha al-Sudaïri, épouse répudiée de l'ancien prince héritier d'Arabie saoudite, Nayef ben Abdelaziz Al Saoud, décédé en juin 2012.

Lors d'un séjour à Paris, entre le 22 décembre 2011 et le 17 juin 2012, la princesse avait fait parler d'elle en tentant de quitter le palace Shangri-La, avenue d'Iena dans le XVIe arrondissement, en compagnie de sa suite d'une soixantaine de personnes, laissant au passage une ardoise de près de 6 millions d'euros. Sept nouveaux créanciers lui réclament aujourd'hui de l'argent. L'un d'entre eux, une société de location de véhicules de luxe avec chauffeurs, Cinquième étoile, l'a assignée en justice.

Le gérant de cette entreprise, qui n'a pas souhaité donner son nom, assure qu'elle lui doit environ 1,5 million d'euros, correspondant entre autres à la location de «deux Rolls-Royce Phantom» et à la mobilisation d'«une trentaine de chauffeurs». En 2009, la princesse Maha al-Sudaïri avait déjà défrayé la chronique pour des impayés. La chaîne vestimentaire Key Largo avait à l'époque saisi la justice pour obtenir le règlement de 89'000 euros correspondant à des achats effectués à son nom. (afp)

Ton opinion