Actualisé 14.01.2015 à 17:01

Suisse

Les blagues des militaires n'ont pas de limites

Quand les hommes sont entre eux, ils s'amusent à faire toutes sortes de plaisanteries... surtout à l'armée. Découvrez quelques pépites publiées sur le Net.

de
vro/ofu
1 / 6
Le peuple suisse a rejeté l'achat de 22 Gripen suédois, l'an dernier. Mais les militaires ne se sont pas laissés abattre par cette défaite pour l'armée. Ils ont trouvé un autre moyen pour se déplacer... le balai.

Le peuple suisse a rejeté l'achat de 22 Gripen suédois, l'an dernier. Mais les militaires ne se sont pas laissés abattre par cette défaite pour l'armée. Ils ont trouvé un autre moyen pour se déplacer... le balai.

Facebook/Justswissmilitarythings
Des photos mettant en scène soldats et recrues dans des positions drôles ou comme ici inquiétantes pullulent sur internet.

Des photos mettant en scène soldats et recrues dans des positions drôles ou comme ici inquiétantes pullulent sur internet.

Facebook/Justswissmilitarythings
Certains prénoms, combinés avec le nom de famille, ne se prêtent pas à des abréviations.

Certains prénoms, combinés avec le nom de famille, ne se prêtent pas à des abréviations.

Facebook/Justswissmilitarythings

A en croire certaines images et vidéos postées sur internet, le service semble être un peu trop monotone pour quelques militaires. Soldats et recrues s'efforcent alors de trouver de petites occupations rigolotes pour ne pas sombrer dans l'ennui. Le tout est souvent filmé par leurs collègues et posté ensuite sur internet.

Des pages Facebook, appelées «Justswissmilitarythings» ou encore «Dinge, die man im Militär nicht sagt» (Des choses que l'on ne dit pas à l'armée), recensent les plus belles pépites. Reste que ces pages ne sont pas vues d'un très bon oeil par l'armée, qui les surveille de près, selon le porte-parole adjoint de la grande muette, Walter Frik. «Toutes les publications - dont nous avons connaissance - sont contrôlées, notamment pour s'assurer que les directives de sécurité ne sont pas violées, que le matériel de l'armée n'est pas endommagé ou encore que les personnes sur les enregistrements ne se font pas dénigrer.» Une procédure est ouverte contre tout militaire qui viole le règlement.

Walter Frik explique par ailleurs que toute publication doit être autorisée au préalable par un supérieur. «Il est cependant impossible d'interdire complètement ce genre de choses. Il semble que la société actuelle ait besoin de se montrer dans toutes sortes de situations impossibles», regrette-t-il.

Qui a déjà eu l'occasion de prendre un bain dans la cuisine?

Attention! Dark Vador débarque sur la place d'armes:

Après le ski nautique, voici le ski béton:

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!