Sommet Biden-Poutine - Les bords du lac seront fermés au public
Publié

Sommet Biden-PoutineLes bords du lac seront fermés au public

Le dispositif sécuritaire en vue de la venue des deux présidents a été arrêté: de vastes zones autour de la Rade seront interdites aux passants, sauf dérogations.

par
Maria Pineiro
Les parcs autour du lac seront fermés au public.

Les parcs autour du lac seront fermés au public.

leo

Le 16 juin prochain, alors que les présidents étasunien Joe Biden et russe Vladimir Poutine se rencontreront à Genève, il vaudra mieux pour le quidam et le travailleur rester chez soi ou se tenir éloigné du lac. Ce mercredi, par voie d’arrêté, le Conseil d’Etat genevois a précisé le dispositif sécuritaire qui encadrera l’événement. Les parcs des Eaux-Vives et de La Grange seront formellement fermés du 11 au soir au 17 juin au matin. En vérité, ils le sont déjà.

Le U lacustre interdit

Le 16 juin, c’est toute la rade qui sera interdite à la circulation routière et piétonne de 4 heures du matin à minuit. Pour le public, l’interdiction de périmètre s’étend du parc mon Repos, sur la rive droite, à la place du Traînant, à Cologny. En somme, le U lacustre au grand complet, avec également l’île Rousseau et la promenade du lac. La plage des Eaux-Vives et la rue Alice-et-William-Favre, qui jouxte le parc La Grange côté Eaux-Vives, ne seront pas accessibles. Dans cette zone, seuls les habitants et les employés ne pouvant télétravailler pourront circuler à pied, sur présentation d’un justificatif. Les établissements publics seront par ailleurs fermés. «Des indemnisations fédérales sont prévues», rassure Laurent Paoliello, porte-parole du Département de la sécurité.

Commerçants mitigés, mais philosophes

La fermeture des établissements fait réagir les tenanciers, déjà durement impactés par la crise du covid-19. «Je serai ouvert pour la presse, annonce Aymon Choisy, le patron du restaurant de la plage publique des Eaux-Vives. Je ne sais pas si cela en vaut la peine. Plus globalement, j’estime que ces mesures sont exagérées, mais je suis curieux de voir quelle ambiance règnera.» Un peu en retrait du quai, sur rive droite, Willy Buchmayer, le patron du glacier Arlecchino, indique qu’il «doit travailler, surtout en cette période de soleil». S’il reconnaît que ce sommet est important, il s’interroge sur la pertinence de boucler la moitié de la ville. De l’autre côté du lac, Philippe Constantin, coordinateur de l’Association des usagers des bains des Pâquis, prend cela avec philosophie, même s’il y aura des pertes: «Il s’agit d’une situation exceptionnelle et nous ne serons fermés que le 16 juin. On fera avec.» Un peu plus loin sur le quai, la directrice des Bateaux terrasses, Madyson Claudé juge la situation compliquée pour les tenanciers, mais estime qu’il faudra s’adapter.

La circulation routière ne sera pas possible au sein du même périmètre, ainsi qu’à la route de Frontenex, entre la place Jargonnant (Eaux-Vives 2000, ndlr) et le chemin de Grange-Canal. L’accès au parking du Mont-Blanc restera assuré par la rue du Rhône et la place du Port. «Des déviations sont bien entendu prévues, précise Laurent Paoliello. Le dispositif doit encore être affiné. Il sera présenté vendredi.»

Les drones ne pourront pas voler

La navigation et les activités nautiques seront également interdites en aval de la Nautique et de la Perle du Lac, ainsi qu’en amont du pont des Bergues, entre 6 heures du matin et minuit. Les drones, quant à eux, ne pourront pas voler sur le territoire genevois, eaux y compris jusqu’à la hauteur d’Hermance et de Mies, entre le 14 juin à 6h et le 17 juin à minuit.

Voici la zone de sécurité établie. Elle est encore susceptible d’évoluer d’ici le 16juin.

Voici la zone de sécurité établie. Elle est encore susceptible d’évoluer d’ici le 16juin.

Etat de Genève

Les manifestations et cortèges seront limités, voire interdits le 16 juin entre 6 heures du matin et minuit. Les événements seront interdits sur la rive droite de la Ville de Genève et sur la commune du Grand-Saconnex, sauf autorisation exceptionnelle. Les cortèges seront interdits sur tout le territoire, sauf autorisation exceptionnelle. «Les jours avant et après le sommet ne sont pas concernés par cette interdiction, assure Laurent Paoliello. C’est le bon sens sécuritaire qui doit primer.»

Privilégier le télétravail

Dans son communiqué hebdomadaire, le gouvernement genevois estime que «cette suspension de trafic momentanée va inévitablement provoquer d’importantes perturbations sur les voies adjacentes». Il invite à privilégier le télétravail et à éviter au maximum tout déplacement.

Des avions de l’US Air Force à Genève

Ton opinion

109 commentaires