Genève: Les braqueurs bientôt extradés vers la France

Actualisé

GenèveLes braqueurs bientôt extradés vers la France

Les deux prévenus suspectés d'avoir participé au braquage de Thônex (GE) en novembre 2010 devraient être jugés en France.

Le Tribunal pénal fédéral a confirmé l'extradition accordée par l'Office fédéral de la justice concernant les braqueurs de Thônex. Il existe une ultime voie de recours au Tribunal fédéral. Me Saskia Ditisheim a confirmé samedi à l'ats avoir reçu cet arrêt de la Cour des plaintes du TPF. Elle revenait sur une information parue dans la «Tribune de Genève». L'opportunité de recourir à Mon Repos est encore en discussion. Les avocats ont une dizaine de jours pour saisir le Tribunal fédéral.

La France avait demandé en juin 2012 l'extradition des deux hommes détenus à Champ-Dollon (GE). Les autorités françaises instruisent une procédure pénale contre eux pour avoir participé au braquage de Thônex le 26 novembre 2010, ainsi que pour d'autres délits. L'Office fédéral de la justice avait accordé l'extradition au début de l'année.

Quatre autres individus interpellés dans le cadre de cette affaire sont actuellement détenus en France. Ils ne peuvent pas être extradés vers la Suisse en raison de leur nationalité française.

Violence et témérité

Le braquage du bureau de change Migros de Thônex avait défrayé la chronique en raison de la violence et de la témérité dont ont fait preuve les malfrats. Equipés d'armes lourdes, ils ont utilisé de l'explosif pour percer une vitre blindée, le tout en fin de journée, à une heure de pointe.

Une fusillade avait même éclaté entre les braqueurs et les forces de police, intervenues rapidement. Un homme avait été arrêté en Suisse le soir des faits. Les autres ont été interpellés par la suite, la dernière arrestation remontant au début de l'année. (ats)

Ton opinion