Les Britaniques ont peur de leurs adolescents
Actualisé

Les Britaniques ont peur de leurs adolescents

LONDRES – Les Anglais sont terrorisés par leurs jeunes. Un groupe de réflexion parle même de «pédophobie».

Les jeunes en Grande-Bretagne sont considérés comme une menace, plus qu'ailleurs. Un symbole? Il ne se passe pratiquement pas un seul jour sans que les adolescents fassent la une des médias. Pour les tabloïds, ils sont les hoodies (venant du mot capuche) ou les chavs (pour les vêtements de sport portés par les jeunes issus de la classe ouvrière)... Une récente série de meurtres impliquant des adolescents à Londres a aussi établi des liens entre crime et jeunesse. «Il y a toujours eu ici une culture un peu anti-enfants», observe Julia Margo, l'un des auteurs d'un rapport sur la jeunesse britannique de l'Institute for Public Policy Research. «Il y a (aussi) un grand nombre d'enfants qui traînent dans les rues sans rien à faire.» Le tout «contribue à la pédophobie». D'après l'enquête, les adultes britanniques, plus que les autres, ont peur des jeunes. Face à des adolescents en train de saccager un abribus, les Britanniques ne seraient que 34% à tenter de les arrêter, contre 65% des Allemands et 52% des Espagnols. Rien d'étonnant donc à ce qu'un rapport de l'UNICEF de février affirme que les jeunes anglais sont les plus malheureux des pays développés. Le Royaume-Uni est à l'avant-dernière place du classement en matière de pauvreté des enfants, et en dernière position pour la rubrique «relationnel». Par contre, ils sont les premiers pour les comportements à risques.

(ap)

Ton opinion