Sondage: Les Britanniques regretteraient le Brexit
Actualisé

SondageLes Britanniques regretteraient le Brexit

Une sortie de l'UE diviserait le Royaume-Uni, c'est ce qui ressort pour la première fois dans un sondage.

1 / 150
Dans son discours, Boris Johnson a promis de donner plus de pouvoirs aux communautés locales et de renforcer les infrastructures de télécommunications et de transport. (Samedi 27 juillet 2019)

Dans son discours, Boris Johnson a promis de donner plus de pouvoirs aux communautés locales et de renforcer les infrastructures de télécommunications et de transport. (Samedi 27 juillet 2019)

Keystone
Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, s'est attiré des critiques du monde diplomatique, pour avoir comparé l'Union européenne à l'Union soviétique. (1er octobre 2018)

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, s'est attiré des critiques du monde diplomatique, pour avoir comparé l'Union européenne à l'Union soviétique. (1er octobre 2018)

AFP
La chancelière allemande a lancé une pique à l'intention de Theresa May devant des industriels allemands. «Il ne reste que «six à huit semaines pour trouver un accord», a noté la chancelière allemande. (25 septembre 2018)

La chancelière allemande a lancé une pique à l'intention de Theresa May devant des industriels allemands. «Il ne reste que «six à huit semaines pour trouver un accord», a noté la chancelière allemande. (25 septembre 2018)

AFP

Une majorité de Britanniques regrettent, pour la première fois, le résultat du référendum du 23 juin 2016 en faveur d'une sortie de l'Union européenne (UE). C'est ce qu'indique un sondage YouGov publié jeudi dans le quotidien The Times.

En réponse à la question «Avec du recul, pensez-vous que le Royaume-Uni a eu raison ou tort de voter pour quitter l'UE?», 45% des personnes interrogées disent regretter le choix du Brexit, 43% l'approuvant et 12% étant indécises, ajoute cette enquête réalisée mardi et mercredi auprès de 1590 adultes.

«C'est la première fois qu'il y a une majorité de personnes qui disent que le référendum a abouti au mauvais résultat», souligne The Times, en estimant que cela montre que le sujet «divise toujours le pays».

Brexit: Juncker et Barnier reçus par May

27.04.2017 Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, accompagné de Michel Barnier, négociateur en chef de l'Union européenne, rencontre mercredi à Londres la Première ministre britannique Theresa May dans le cadre de la préparation des négociations du Brexit.

Influence dans le monde

Dans le détail, le sondage indique que 85% des personnes ayant voté pour quitter le giron européen sont toujours satisfaites de leur choix, tandis que 89% des pro-UE pensent encore aujourd'hui que le référendum aurait dû aboutir à un résultat différent.

Quant aux conséquences économiques, 39% des sondés estiment que le Royaume-Uni en dehors de l'UE sera dans une situation «pire» qu'à l'intérieur de l'Union, 28% croyant au contraire que les finances du pays s'amélioreront.

Les Britanniques sont également 36% à penser que leur pays aura moins d'influence dans le monde après le Brexit (contre 19% pensant qu'il en aura davantage). Lors du référendum du 23 juin, les Britanniques avaient voté à près de 52% pour sortir de l'UE.

Thème de campagne

Neuf mois après cette consultation, la Première ministre conservatrice Theresa May a déclenché le 29 mars l'article 50 du Traité de Lisbonne, point de départ de deux ans de négociations entre Londres et l'UE pour conclure un accord de sortie.

Près d'un an après la référendum, le Brexit constitue toujours l'épicentre de la vie politique au Royaume-Uni et sera l'un des principaux thèmes de la campagne électorale pour les législatives anticipées du 8 juin.

Ce scrutin, qui aurait dû avoir lieu en 2020, a été convoqué par Theresa May qui espère en sortir renforcée pour pouvoir négocier la sortie du pays de l'UE comme elle l'entend. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion