Lausanne (VD) – Les bruits de la boulangerie font cauchemarder les résidents
Publié

Lausanne (VD)Les bruits de la boulangerie font cauchemarder les résidents

Les nuisances sonores d’un fournil empêchent les locataires des logements adjacents de dormir. Excédés, ils se sont empêtrés dans de longues procédures.

par
Jérôme Genet
1 / 2
«La paisible demeure» porte mal son nom.

«La paisible demeure» porte mal son nom.

20min/Jérôme Genet
Les activités bruyantes derrière ces portes incommodent les résidents depuis des années.

Les activités bruyantes derrière ces portes incommodent les résidents depuis des années.

20min/Jérôme Genet

En franchissant la porte sur laquelle est indiqué «La paisible demeure», la bonne odeur du pain frais fait rêver. Plusieurs locataires de cet immeuble de quatre étages situé à Lausanne Sous-Gare, eux, ne rêvent plus, surtout la nuit. Ils sont privés de sommeil depuis des années à cause de bruits qu’ils ne supportent plus.

Leur cauchemar? Les activités du laboratoire de la boulangerie du rez-de-chaussée. «J’ai l’impression de vivre sur une menuiserie, comme si votre voisin tapait sur des clous ou utilisait une perceuse, à toute heure du jour et de la nui, raconte l’un des locataires, installé de longue date dans cette vieille bâtisse.

«C’est un enfer», résume une autre habitante qui a vécu les cinq premières années avec des bruits raisonnables. Les locataires prétendent que la cohabitation avec les exploitants s’est détériorée lors de l’accroissement de la production. Leurs premières plaintes remontent à 2012. «Puis, il y a eu linstallation de nouvelles machines», rajoute un résident, excédé par des promesses d’améliorations non tenues, dit-il.

Boulanger mis en demeure

Depuis des années, le bailleur et les locataires se répondent par courriers d’avocats. Des conciliations entre les deux parties n’ayant pas donné satisfaction, deux procédures sont en cours devant le Tribunal des baux.

«Les normes de bruit étaient dépassées lors des mesures demandées par le tribunal, on peut donc parler de grosses nuisances», argumente l’avocat des locataires.

«Notre objectif est une harmonie entre les habitants de l’immeuble et la boulangerie, répond de son côté la gérance. Nous avons mis en demeure le boulanger pour qu’il remédie au défaut et il a amélioré ses installations.» Les résidents confirment avoir retrouvé de la tranquillité depuis quelques jours, mais ils doutent que la situation perdure.

Une société spécialisée en acoustique accompagnera désormais le boulanger, promet la régie immobilière. Les locataires ne lâchent rien et annoncent qu’ils se battront jusqu’au bout des procédures au tribunal.

Des nuisances? Réagissez vite!

Une activité quasi industrielle au cœur d’un quartier résidentiel semble vouée à des conflits. «Les nuisances sonores font partie des défauts de la chose louée», confirme Renaud Jaccard, directeur de lAsloca-intersections. Les commerçants n’ont pas de passe-droit pour leurs activités et doivent respecter les normesUn locataire qui constate un problème doit le signaler rapidement à la gérance, dans le but dobtenir une remise en état, une duction du loyer, des indemnités ou une facilité de départ.

Ton opinion

156 commentaires