Coupe Davis: «Les Bryan ne sont pas imbattables!»
Actualisé

Coupe Davis«Les Bryan ne sont pas imbattables!»

Le double du 1er tour opposant les Etats-Unis à la Suisse à Birmingham semble particulièrement déséquilibré.

"Pour avoir une chance face à eux, il y a un seul mot d'ordre: tenir, et tenir encore. Quand ils font la course en tête, ils peuvent être incroyables. Mais ils sont nettement moins sereins lorsqu'ils sont accrochés. Roger (Federer) et Stan l'avaient prouvé en demi-finale des JO, où les Bryan avaient baissé d'un ton lorsque la situation devenait chaude", soutient-il.

"Nous nous entendons très bien avec Stan, et connaissons qualités et défauts de l'autre. Nous avions tout de même atteint les demi-finales à Gstaad (en 2006)", rappelle Allegro, qui estime par ailleurs que cette position d'outsiders n'enlèvera pas toute pression aux deux Helvètes. "Il y a toujours de la pression en Coupe Davis. Tu joues pour tes copains, pour ton pays, et tu veux absolument bien faire."

Selon le Valaisan de 30 ans, qui jouera à droite (si le capitaine Severin Lüthi maintient sa confiance en ce duo), lui et Wawrinka ne devront surtout pas se laisser intimider par les champions d'Australie. "Ils vont certainement chercher à nous provoquer, comme ils en ont l'habitude. Nous ne devrons pas hésiter à en faire autant", affirme le matricule 96 du classement mondial de la spécialité.

Stanislas Wawrinka, qui avait souvent été "allumé" par les Bryan à Pékin, estime que ce double n'aura rien d'une revanche pour le gaucher Bob et le droitier Mike. "Cette défaite, qui les a privés d'une possible médaille d'or, restera à jamais gravée dans leur mémoire. Mais ils n'auront pas cela en tête samedi. Ils ne chercheront pas à se venger. Ils vont nous mettre sous pression, et nous ne devrons pas rentrer dans leur jeu", explique le champion olympique de double.

(si)

Ton opinion