Elections fédérales 2011: Les budgets de campagne des élus romands
Actualisé

Elections fédérales 2011Les budgets de campagne des élus romands

Combien est-ce que Freysinger, Darbellay, Lüscher ou Levrat ont prévu de dépenser personnellement pour tenter de se faire réélire cet automne sous la coupole? Découvrez-le dans notre diaporama!

par
gco

Une «enquête exclusive» de la TSR s'est intéressée à la somme que chaque parlementaire romand allait débourser de sa poche pour financer sa campagne aux élections fédérales. Le journaliste Alain Rebetez a expliqué, lors du 19:30 de jeudi soir, avoir sollicité tous les parlementaires fédéraux romands qui se représentaient cette année aux élections fédérales afin de savoir combien d'argent chacun allait consacrer pour sa campagne personnelle.

Sur 54 candidats, une large majorité a accepté de «jouer le jeu de la transparence». Seuls huit (soit moins de 15%) ont refusé de répondre. Neuf politiciens ont également affirmé ne prévoir aucun budget personnel («0 franc») pour tenter de se faire réélire cet automne.

De Buman en tête

Selon les données récoltées par la TSR, on peut constater que les candidats qui prévoient 50'000 francs ou plus sont «issus des partis bourgeois». Le trio de tête est composé du PDC fribourgeois Dominique de Buman (100'000 francs de budget personnel), du PDC valaisan Paul-André Roux (80'000 francs) et du PLR valaisan Jean-René Germanier (60'000 francs).

A gauche, on est loin de ces montants. Seuls les candidats au Conseil des Etats ont de véritables moyens: la socialiste genevoise Liliane Maury-Pasquier et l'écologiste genevois Robert Cramer annoncent un budget de 35'000 francs, la socialiste vaudoise Géraldine Savary et l'écologiste vaudois et Luc Recordon donnent le chiffre de 20'000 francs.

Fribourg et Valais: les plus dépensiers

Le sondage de la TSR relève aussi que les cantons de Fribourg et du Valais ont des campagnes personnelles plus coûteuses qu'ailleurs en Suisse romande. Les candidats de droite qui y annoncent le moins sont le PDC Christophe Darbellay et l'UDC Oskar Freysinger (40'000 francs chacun). Tous deux sont devant leurs collègues qui ont fait part des plus gros budgets pour leurs cantons. Il s'agit du PLR Olivier Français (35'000 francs), pour le canton de Vaud, de l'UDC Yvan Perrin (20'000 francs) pour le canton de Neuchâtel, du PLR Christian Lüscher et de l'UDC Yves Nidegger (15'000 francs), pour le canton de Genève.

Ton opinion