Les Bulgares sacrés en danse sur glace
Actualisé

Les Bulgares sacrés en danse sur glace

TOKYO - Les Bulgares Albena Denkova et Maxim Staviski ont remporté leur deuxième titre consécutif en danse sur glace vendredi aux championnats du monde de patinage artistique.

Ils se sont imposés avec un score de 201.61 points devant les Canadiens Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon (200.46 points).

Les Américains Tanith Belbin et Ben Agosto sont montés sur la troisième marche du podium, avec 195.43 points.

Avant la danse libre, un demi-point seulement séparait les trois premiers couples. Denkova et Staviski, vêtus de blanc, ont conquis la médaille d'or après avoir patiné sur des arrangements du Requiem de Mozart, avec pour thème «Les sept péchés capitaux».

Ils ont annoncé qu'il s'agissait vraisemblablement de leur dernière compétition et se sont rachetés après leur troisième place aux championnats d'Europe.

«C'est probablement notre dernière compétition», a dit Denkova. «Nous avons pensé que ça pourrait être notre dernière année. On ne peut pas dire à 100%, mais je pense que oui.»

«C'est terminé, je veux une vie», a confirmé Staviski. «Mais c'est elle la présidente de la fédération.»

Denkova et Staviski vivent ensemble.

La danse libre des Canadiens, sur une version de «At Last» d'Etta James, a été moins spectaculaire.

«Nous avions beaucoup plus de pression l'an passé. Les Mondiaux étaient au Canada et c'était la première fois que nous revenions au Canada depuis notre accident de Turin», a commenté Dubreuil.

En Italie, elle s'était blessée en tombant lourdement sur la hanche et ils avaient dû abandonner. «Cette année nous avions beaucoup moins de stress que l'an dernier.»

Les Français Isabelle Delobel et Olivier Schoenfelder, champions d'Europe, ont terminé quatrièmes devant les Russes Oksana Domnina et Maxim Shabalin.

Jeudi, Brian Joubert a détrôné le Suisse Stéphane Lambiel pour devenir le premier Français en 42 ans sacré champion du monde.

«Je me sens bien, je suis jeune et je peux faire les compétitions difficiles», a commenté Joubert après sa victoire. «Je suis champion d'Europe et je ne veux pas perdre mon titre. Je le défendrai l'an prochain.»

Lambiel, sacré champion du monde en 2005 et 2006, a dû se contenter de la troisième place. Il a désormais d'autres ambitions dans le patinage.

«Je patine parce que j'aime exprimer mes émotions quand je suis sur la glace et le patinage artistique n'est pas qu'un sport, c'est aussi un show», a déclaré Lambiel. «Il faut le rendre beau sur la glace (...). Je tente de ressentir cette harmonie.»

(ap)

Ton opinion