Grand Conseil: Les cagoules bientôt interdites de manifestation
Actualisé

Grand ConseilLes cagoules bientôt interdites de manifestation

Manifester en cachant son visage sera bientôt interdit dans le canton de Vaud.

Les députés ont adopté mardi une modification de loi qui permettra d'amender les personnes cagoulées ou portant des objets dangereux dans les défilés.

Gauche et droite ont unanimement condamné les casseurs masqués qui infiltrent les rassemblements autorisés. «Les personnes cagoulées discréditent les organisateurs des manifestations et les causes défendues», a déclaré Grégoire Junod, chef du groupe socialiste. Chacun doit pouvoir défendre ses opinions à visage découvert.

Les opinions divergeaient en revanche fortement sur la méthode. Les députés ont longuement débattu pour savoir si une telle restriction des libertés d'expression et de manifestation se justifiait dans tous les cas où devait être réservée aux situations potentiellement dangereuses.

Pour les socialistes, les écologistes et A gauche toute!, une interdiction des cagoules n'est pas une garantie contre les débordements. Inversément, des personnes masquées dans une manifestations n'ont pas forcément de mauvaises intentions.

Les députés de gauche proposaient donc que l'autorisation des cagoules restent la règle et qu'une interdiction soit possible au cas par cas. Cette proposition a été repoussée par 68 voix contre 60, sans abstention.

Cette nouvelle disposition permettra aux policiers d'intervenir de manière préventive, s'est félicitée la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro. Lors des débordements en marge de la venue de Christoph Blocher au Comptoir suisse, en septembre 2007, les forces de l'ordre n'avaient pas pu intervenir avant qu'un délit ne soit commis, a-t-elle rappelé.

(ats)

Ton opinion