Actualisé 15.08.2009 à 17:38

Assurance maladieLes caisses bon marché dans le collimateur de la Confédération

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) met la pression sur les caisses maladie bon marché.

Il ne veut plus que les assureurs répartissent à l'interne les frais administratifs afin de maintenir basses les primes de certaines de leurs caisses. Pour Santésuisse, l'OFSP s'acharne sur des détails.

Dans une lettre envoyée fin juin, l'OFSP indique aux assureurs quelle marche ils doivent suivre en matière de frais administratifs et de plus-value. Le but est d'empêcher un groupe de procéder à un financement croisé de ses caisses en faveur des bon marché.

«De tels cas sont déjà survenus et nous sommes intervenus auprès des assureurs concernés», a dit à l'ATS le porte-parole de l'OFSP, Daniel Dauwalder. Il confirmait des informations du «Bund» et du «Tages-Anzeiger».

L'organe faîtier des assureurs, santésuisse, renvoie la balle. «L'OFSP n'a pas pris au sérieux son travail d'approbation des primes ces dernières années et maintenant il se perd dans les détails», selon le porte-parole Felix Schneuwly. Sous la pression politique, l'OFSP a donné son feu vert à des primes basses.

Même si des caisses ont bien procédé à un financement croisé, leur nombre est infime, estime M.Schneuwly. Et de rappeler que les frais administratifs ne constituent que 5% des coûts des caisses.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!