Les camarades de Manuela rentrent demain

Actualisé

Les camarades de Manuela rentrent demain

Les 42 élèves de l'Ecole professionnelle commerciale de Fribourg qui séjournaient avec la jeune Bernoise de 17 ans tuée à Galway, dans l'ouest de l'Irlande, seront rapatriés vendredi.

La police irlandaise, qui juge le crime sérieux, a fini de les auditionner.

Les apprentis, leurs parents et les enseignants de l'école fribourgeoise, «fortement sous le choc», sont «très soulagés» de ce retour, a déclaré jeudi à l'ATS Dominique Sudan, directeur de l'Ecole professionnelle commerciale de Fribourg (EPC). Les élèves, âgés de 17 à 20 ans, «vont le mieux possible compte tenu des circonstances», a-t-il affirmé.

Les autorités irlandaises ont mis des psychologues à leur disposition. «C'est une aide précieuse, même si les thérapeutes ne parlent ni français, ni allemand», a estimé le directeur.

Stage interrompu

A leur arrivée vendredi, les élèves seront accueillis par des psychologues suisses, a précisé M. Sudan, qui a aussi proposé une aide pychologique aux parents de la victime ainsi qu'aux autres élèves et enseignants de l'EPC. Le directeur de l'école fribourgeoise n'a pas souhaité préciser le lieu du rapatriement des jeunes, organisé «dans la plus stricte intimité».

Après avoir appris le décès de leur camarade, les 42 apprentis ont interrompu le stage linguistique qu'ils effectuaient à Galway. «Ils ont quitté leur famille d'accueil irlandaise et ont été logés ensemble dans un hôtel», a précisé à l'ATS Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), qui a organisé le rapatriement conjointement avec l'EPC.

Une cérémonie de recueillement s'est déroulée jeudi en fin de journée dans une église de Galway. La famille de la victime domiciliée dans le canton de Berne n'a pas souhaité se rendre sur place.

Autopsie

Sur le plan de l'enquête, le corps de la victime retrouvée morte étranglée mardi a été autopsié, mais les résultats de l'autopsie ne seront pas divulgués avant la fin de l'investigation. La dépouille devrait être rapatriée prochainement en Suisse.

Interrogée par l'ATS, la police irlandaise a parlé d'un «crime sérieux». Elle n'a toutefois ni confirmé ni démenti qu'il s'agissait d'un délit sexuel. La jeune Bernoise a été retrouvée dans des buissons avec des vêtements déchirés et en partie nue.

La police a aussi auditionné les camarades de l'adolescente, comme le veut la procédure.

Minute de silence

La jeune fille était arrivée en Irlande le week-end dernier pour suivre un cours de langue de deux semaines organisé par l'EPC. Deux enseignants de cet établissement accompagnaient les jeunes et étaient responsables des questions logistiques, a précisé M. Sudan. Les élèves suivaient leurs cours d'anglais dans trois écoles de langue de Galway et étaient hébergés dans des familles d'accueil.

La victime, qui aurait eu 18 ans en novembre, était la plus jeune du groupe. Elle faisait son apprentissage de commerce à l'Etat de Fribourg, a précisé la chancellerie d'Etat du canton dans un communiqué. Le Grand Conseil fribourgeois a respecté jeudi une minute de silence en hommage à la jeune fille.

Disparue lundi soir

Sa dépouille a été repérée mardi matin près d'une voie de chemin de fer par un homme qui promenait son chien. Selon des médias locaux, la Bernoise a été vue pour la dernière fois lundi soir après le dîner, alors qu'elle se rendait à Galway où elle avait rendez-vous avec ses amis. (ats)

Ton opinion