Les campus virtuels sont en pleine construction
Actualisé

Les campus virtuels sont en pleine construction

Avec plus ou moins d'enthousiasme, les universités et hautes écoles romandes mettent des contenus de cours en ligne.

Le projet est coordonné par le Campus Virtuel Suisse (CVS): un programme fédéral liant toutes les hautes écoles et dans lequel la Confédération a investi plusieurs dizaines de millions de francs en six ans. L'idée maîtresse est présentée sur le site de CVS: «Les étudiants ne sont ainsi plus liés à un programme de cours strict, mais peuvent acquérir un savoir à toute heure et en tout lieu.»

Le Campus Virtuel Suisse sert également de vitrine où de nombreux projets de cours en ligne sont présentés, dessinant le visage à venir des hautes écoles. La mode n'est plus à l'apprentissage seul derrière un ordinateur, mais à la formation mixte combinant contenus en ligne et enseignement direct.

Les laboratoires romands du e-learning mettent à disposition des enseignants des outils, des services et des compétences. Parfois, le corps professoral met les pieds au mur. Les mauvaises langues insinuent que seuls les piètres enseignants auront quelque chose à perdre. Les changements risquent donc de prendre plus de temps que prévu. A l'origine, une grande partie du projet de Campus Virtuel Suisse devait être consolidé et mis sous toit en 2007.

Et le wi-fi sur les campus? Les discussions vont bon train dans les unis: faut-il mettre ces connexions sans fil à disposition des étudiants? Les avis sont partagés entre crainte d'une tendance à la distraction et meilleur disponibilité des ressources de la Toile.

Gérard Vogt

Ton opinion