Actualisé 10.06.2015 à 16:05

Scandale à la FIFALes candidatures au Mondial 2026 attendront

Dans un communiqué, la FIFA annonce suspendre le processus administratif de candidature pour la Coupe du monde 2026 en raison de la situation actuelle.

La FIFA, confrontée à une tempête judiciaire liée à des soupçons de corruption, a annoncé qu'elle suspendait le processus administratif de candidature pour le Mondial 2026 «en raison de la situation actuelle».

«Il a été décidé de suspendre le processus administratif de candidature pour la Coupe du monde 2026 en raison de la situation actuelle», a annoncé la FIFA dans un communiqué, précisant que des décisions concernant l'édition 2026 seront discutées lors d'un prochain comité exécutif.

«Ca ne me surprend pas, c'est normal», a aussitôt réagi Michel Platini, président de l'UEFA, lors de la conférence de presse à Paris, à un an de l'Euro 2016 en France. «Il y avait un processus pour faire le vote en 2017, mais il n'y a pas de leadership à la Fifa. Donc c'est bien.»

La désignation du pays hôte du Mondial 2026 devait intervenir lors d'un congrès de la FIFA en 2017 à Kuala Lumpur, avait annoncé en mars Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fédération internationale.

Fin mai, la justice américaine a inculpé 14 dirigeants et partenaires de la FIFA, dans une vaste affaire de corruption remontant jusqu'aux années 1990. Une tempête qui a poussé le président de l'instance mondiale du football, Joseph Blatter, à annoncer sa démission il y a une semaine.

De nombreux soupçons de corruption entourent l'attribution à la Russie et au Qatar des Mondiaux 2018 et 2022.

«S'il existe des preuves que le Qatar et la Russie ont obtenu (la Coupe du monde) grâce seulement aux pot-de-vin, alors elle pourrait leur être retirée», a expliqué dimanche Domenico Scala, président du Comité d'audit de la FIFA dans un entretien à l'hebdomadaire suisse Sonntagszeitung. Mais il a aussitôt souligné que «ces preuves n'ont pas été fournies» jusqu'à présent. (afp)

Le président de la fédération allemande veut des réformes

Wolfgang Niersbach a lancé mercredi une campagne pour redorer le blason de la FIFA. Il présente un agenda en dix points, dont la nécessité de remplacer rapidement le président de la fédération. «Il faut qu'un nouveau président soit choisi rapidement lors d'un congrès extraordinaire» pour donner «un nouveau départ» à l'organisation mondiale, a précisé le président de la fédération allemande.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!