Actualisé 01.07.2020 à 09:34

Education

Les cantons latins préparent la rentrée scolaire 2020-2021

Malgré les craintes, la dernière semaine d’enseignement présentiel s’est bien déroulée se réjouissent mercredi les cantons membres de la Conférence latine des directeurs de l’instruction publique. Différents scénarios sont envisagés pour la rentrée prochaine.

de
Loïck Mauroux
La réouverture des classes a pu se faire dans un climat serein.

La réouverture des classes a pu se faire dans un climat serein.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Les cantons latins tirent un bilan positif de la reprise de l’enseignement présentiel des dernières semaines avant les vacances. Ils ont maintenant défini une stratégie pour la prochaine rentrée scolaire, dans un contexte sanitaire encore instable. «La réouverture des classes a pu se faire dans un climat serein, malgré les craintes exprimées», se réjouissent mercredi les cantons membres de la Conférence latine des directeurs de l’instruction publique (CIIP) dans un communiqué. Ceux-ci ont élaboré conjointement différents scénarios pour la prochaine rentrée 2020-2021.

Ces scénarios seront évalués et adaptés durant l’été en fonction de l’évolution de la pandémie. La priorité consiste à concilier la reprise ordinaire des formations et la santé des élèves, des personnes en formation, des étudiants, du corps enseignant et des autres personnes employées par les écoles, précise la CIIP.

Sur le plan pédagogique, la rentrée se fera normalement à la date prévue et conformément aux bases légales cantonales en vigueur. Elle poursuivra les objectifs des plans d’études et les procédures d’évaluation-promotion des différentes filières de formation. Du point de vue sanitaire, les principes retenus sont ceux adoptés par le Conseil fédéral dans son ordonnance Covid-19 du 19 juin dernier, ainsi que ceux applicables dans les institutions du domaine de l’éducation dès le 22 juin.

Des classes entières

Pour la scolarité obligatoire, l’enseignement se fera probablement dans des classes entières, avec le maintien des gestes barrières. L’expérience positive de l’enseignement présentiel des dernières semaines a notamment permis d’asseoir les habitudes en matière de respect des mesures sanitaires, note la CIIP.

Les dispositifs pour l’enseignement post-obligatoire se déclineront différemment en fonction des infrastructures et des contraintes locales. Si l’évolution de la situation sanitaire le permet, une rentrée en classes entières sera possible, avec des mesures d’hygiène, de distance et une organisation adaptée, notamment en matière de traçabilité.

Port éventuel du masque

Le port éventuel du masque pour certaines activités, voire, en cas de dégradation de la situation sanitaire, un enseignement non-présentiel partiel, font également partie des mesures envisagées pour la prochaine rentrée.

La stratégie de coordination intercantonale se poursuivra cet été pour ajuster les dispositifs à l’évolution de la situation sanitaire. Les autorités scolaires veulent assurer une rentrée 2020-2021 «aussi normale que possible et aussi sécurisée que nécessaire».

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé