Terrasses: Les cantons «rebelles» ont finalement cédé
Publié

TerrassesLes cantons «rebelles» ont finalement cédé

Sommés de respecter le droit fédéral, les six cantons qui voulaient ouvrir leurs terrasses sur les domaines skiables les fermeront le 1er mars.

par
Eric Felley
Les terrasses des restaurants resteront vides en tout cas jusqu’au 22 mars. Ici au Titlis dans le canton d’Uri.

Les terrasses des restaurants resteront vides en tout cas jusqu’au 22 mars. Ici au Titlis dans le canton d’Uri.

Getty Images/iStockphoto

Les cantons d’Uri, Schwytz, Obwald, Nidwald, Glaris et du Tessin ont finalement renoncé à la confrontation avec la Berne fédérale. Dans divers communiqués publiés par les autorités cantonales vendredi en fin de matinée, on apprend qu’ils décident de fermer leurs terrasses à partir du 1er mars pour respecter les décisions fédérales en vigueur.

Dans ces cantons, la volonté était clairement affichée depuis jeudi de continuer à servir des gens sur les terrasses sur les domaines skiables, mais la pression de Berne, sous le signe du «respect des obligations institutionnelles», selon les termes du porte-parole André Simonazzi, a porté ses fruits.

Pour le conseiller fédéral Alain Berset, les règles édictées pour tous les cantons ne laissent «pas de place à l’interprétation», avait-il dit jeudi. Après de nombreux échanges entre les cantons et la Berne fédérale, les gouvernements cantonaux ont revu leurs positions «pour des raisons politiques».

Ton opinion

296 commentaires