Actualisé 20.04.2006 à 20:49

Les cantons romands ont leur mot à dire sur Tactilo

Des loteries ou des machines à sous? La qualification des machines Tactilo est étudiée par la Commission fédérale des maisons de jeu depuis deux ans.

Les six cantons romands étaient écartés de cette procédure. Le Tribunal fédéral vient de leur permettre d'y participer, a révélé hier le quotidien 24 Heures. «C'est une victoire symbolique, car nous pourrons au moins donner notre avis», commente Alain Jeanmonod, chef de la police du commerce à Lausanne. Les cantons sont favorables au maintien de ces loteries électroniques, dont le nombre est gelé à 700 pour la Romandie.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!