Les carrières scientifiques restent fermées aux femmes
Actualisé

Les carrières scientifiques restent fermées aux femmes

Les postes de chercheurs et de professeurs restent l'apanage des hommes. En Suisse, les femmes restent sous-représentées dans ces carrières.

Les chercheuses constituaient 27% des personnes occupées dans ce secteur en 2004, soit légèrement moins que la moyenne européenne de 29%, a indiqué hier l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les femmes tendent à être mieux représentées dans les pays du Sud, Turquie comprise, ainsi qu'en Finlande et en Pologne. L'Allemagne, l'Autriche et les Pays-Bas sont les lanternes rouges du classement. La Suisse arrive, elle, en queue de classement pour le nombre de doctorats décernés à des femmes.

Partout en Europe, les femmes se font plus rares au fur et à mesure que l'on grimpe les échelons de la hiérarchie scientifique.

(ert)

Ton opinion