Actualisé

MondeLes catastrophes ont coûté 108 milliards

Le coût des dommages causés par les catastrophes naturelles et d'origine humaine en 2014 dans le monde atteint 108,7 milliards de francs.

Dans sa première estimation Sigma publiée mercredi, Swiss Re précise que les catastrophes naturelles ont coûté à elles seules 106 milliards de dollars. L'an dernier, la somme des dégâts s'élevait à 135 milliards et plus de 27'000 personnes avaient perdu la vie, rappelle le réassureur zurichois.

Pour cette année, la somme des dommages couverts par les assurances est de 34 milliards, soit près d'un quart moins élevée qu'en 2013. Là encore, ce sont les désastres naturels qui ont coûté le plus cher, la facture atteignant 29 milliards.

Coûteuses chutes de grêle

La première moitié de l'année a été marquée par des phénomènes météorologiques extrêmes, notamment aux Etats-Unis. Selon Swiss Re, les violentes chutes de grêle qui se sont abattues sur cinq jours mi-mai ont coûté le plus cher aux assureurs, qui ont déboursé 2,9 milliards. A ces frais s'ajoute 1,7 milliard de dégâts causés par les tempêtes hivernales survenues en janvier.

En deuxième position des catastrophes les plus coûteuses: les tempêtes de grêle, qui se sont abattues en juin sur plusieurs régions de France, Belgique et Allemagne. Elles ont coûté 2,7 milliards aux assureurs.

La tempête de neige qui a paralysé une partie du Japon en février a causé 2,5 milliards de dégâts.

Ouragan au Mexique

La saison des ouragans a, elle, été marquée par le passage ravageur d'Odile au Mexique. Les vents violents et les abondantes chutes de pluies dans son sillage ont dévasté Cabo San Lucas et d'autres régions touristiques jalonnées d'hôtels, engendrant 1,6 milliard de frais aux assureurs. Ce qui fait d'Odile la catastrophe la plus chère dans ce pays, après l'ouragan Wilma en 2005.

De l'autre côté de l'océan Pacifique, les Philippines ont une nouvelle fois dû affronter un typhon début décembre. Tuant 27 personnes, Hagupit a cependant été moins meurtrier que le typhon Haiyan en 2013, qui avait causé 7000 morts, relève Swiss Re. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!