19.08.2020 à 21:17

POUR L’AMOUR DES BÊTEsLes célibataires préfèrent leur chat à leur partenaire


«C’est moi ou ton animal!» Ceux qui se risquent à exiger un tel choix de leur partenaire pourraient bien avoir des surprises. Car, à se décider entre les deux, les célibataires suisses opteraient pour leur animal.

de
Meret Steiger
19.8.2020
En Suisse, 52% des personnes célibataires opteraient «dans tous les cas» pour leur animal de compagnie au détriment de leur partenaire, s’ils devaient choisir entre les deux.

En Suisse, 52% des personnes célibataires opteraient «dans tous les cas» pour leur animal de compagnie au détriment de leur partenaire, s’ils devaient choisir entre les deux.

Unsplash
25% des célibataires ayant participé au sondage choisiraient «plutôt» leur chat, chien ou autre animal.

25% des célibataires ayant participé au sondage choisiraient «plutôt» leur chat, chien ou autre animal.

Même les Suisses qui sont dans une relation stable se prononceraient à 41% en faveur de leur animal domestique.

Même les Suisses qui sont dans une relation stable se prononceraient à 41% en faveur de leur animal domestique.

Unsplash

En bref

  • S’ils devaient choisir entre leur animal de compagnie ou leur potentiel partenaire, les célibataires suisses opteraient pour le premier.
  • Même les Suisses qui sont en couple choisiraient à 41% leur animal domestique.
  • Le chat arrive largement en tête du palmarès des animaux préférés.
  • Deux tiers des personnes interrogées trouvent qu’il est «très important» que leur nouveau partenaire accepte leur animal de compagnie.

En Suisse, 22% des foyers possèdent un ou plusieurs animaux domestiques (chiens, chats et autres). Ces derniers occupent une place très importante dans la vie de nos compatriotes. Lors d’un sondage réalisé par Parship.ch, 1008 personnes dont l’âge allait de 18 à 69 ans, originaires de toutes les régions du pays, ont été interrogées.

À la question de savoir si elles choisiraient leur animal de compagnie ou leur partenaire, plus de 50% des personnes célibataires interrogées ont répondu qu’elles opteraient «dans tous les cas» pour leur animal. 25% d’entre elles feraient «plutôt» passer leur chat et leur chien avant leur partenaire. Mais cela ne s’applique pas uniquement aux célibataires. Les Suisses qui se trouvent actuellement en couple donneraient également à 41% la préférence à leur animal domestique.

Le chat arrive en tête du palmarès

Les femmes sont plus souvent propriétaires d’animaux de compagnie que les hommes (26% contre 19%), de même que les personnes en couple (24%), qui en ont plus que les célibataires (18%). Mais en réalité, un nombre plus élevé de personnes souhaiteraient avoir un animal de compagnie. 34% des femmes et 14% des hommes qui n’ont pas d’animal actuellement déclarent vouloir un chien, un chat ou un hamster.

Le chat arrive largement en tête du palmarès des animaux préférés. Il est présent dans 77% des foyers féminins, contre 60% des foyers masculins. À titre de comparaison, 38% de femmes sont propriétaires d’un chien, contre 60% d’hommes.

Le partenaire doit accepter l’animal

Pour plus de la moitié des hommes et deux tiers des femmes propriétaires d’animaux de compagnie, il est «très important» que leur partenaire actuel ou futur les accepte. Mais ce n’est pas tout: 40% des personnes interrogées souhaitent également que leur partenaire s’occupe de l’animal, 23% estiment qu’il doit partager leur passion et 19% voudraient qu’ils aiment les mêmes animaux.

En même temps, près d’un tiers des hommes aimeraient que leur partenaire (potentielle) n’ait pas d’animal de compagnie, mais très peu (14%) s’attendent à ce qu’elle s’en sépare. Les femmes sont plus souples à ce niveau: seules 17% d’entre elles préféreraient avoir un partenaire sans animal de compagnie. Par ailleurs, un tiers des hommes interrogés se disent prêts à renoncer à leur animal pour leur nouvelle petite amie.

Pourquoi les Suisses préfèrent-ils leur animal de compagnie à leur partenaire?

À cette question, la psychologue de Parship, Dania Schiftan, répond: «De nombreux propriétaires d’animaux de compagnie considèrent ces derniers comme des membres de la famille et souvent comme la «personne de confiance» dans leur vie. Les animaux apportent chaleur, proximité et soutien, sans émettre de critique ni de jugement. Il n’est donc pas étonnant que les propriétaires d’animaux ne veuillent pas échanger ces sentiments contre un partenaire qui ne leur offre pas cela ou qu’ils ne connaissent pas encore vraiment.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!