Les CFF devant le tribunal
Actualisé

Les CFF devant le tribunal

BERNE – Le syndicat des cheminots (SEV) va traîner les CFF devant un tribunal.

L'ex-régie fédérale, à l'instar de La Poste ou Swisscom, devrait payer des arriérés de suppléments de salaire pour le travail de nuit et les jours fériés. Les collaborateurs ont réclamé hier les suppléments de salaire en tant qu'entreprise de droit public, a déclaré un porte-parole du syndicat. La demande est fondée sur le «jugement Orange» rendu par le Tribunal fédéral en décembre 2005, lequel avait alors décidé que le salaire doit inclure, également pour la durée des vacances, les suppléments de salaire dus pour travail de nuit ou jours fériés, lorsque ce travail est régulier. L'opérateur Orange avait dû s'exécuter. Le jugement du TF, estiment les CFF, ne les concerne pas, ayant déjà réglé la question des suppléments dans le contrat collectif de travail.

(ap)

Ton opinion