Vague de froid: Les CFF en état d'alerte
Actualisé

Vague de froidLes CFF en état d'alerte

La vague de froid attendue ce week-end met les CFF en état d'alerte maximale. Mardi matin, le trafic routier était fortement perturbé par la neige.

par
mst

Le vague de froid attendue en Suisse en fin de semaine est classée «alerte maximale» par les CFF. Cela signifie que 360 personnes supplémentaires seront mobilisées pour assurer la bonne marche du trafic ferroviaire.

Elles seront affectées au déblaiement des quais, à briser la glace s'étant formée dans des tunnels ou a dégripper des aiguillages à l'aide d'un chalumeau, a dit à l'ats Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Ce froid ne contraint pas à reporter de gros chantiers de réfection de voies car ceux-ci ne sont pas programmés durant l'hiver.

Le matériel roulant et les infrastructures ferroviaires sont conçus pour résister à des températures très basses, jusqu'à -20 degrés. Le réseau compte plus de 10'000 aiguillages dont 6800 sont chauffés.

L'horaire cadencé permet de lutter contre les effets des chutes de neige ou le risque de formation de glace sur la caténaire. «Comme les trains passent souvent, cela réduit fortement le risque», précise M. Revaz.

Routes chaotiques

La prudence était de mise, mardi matin, sur l'ensemble du réseau routier suisse. En effet, la couche de neige tombée depuis lundi soir a rendu les routes très glissantes, prévient le site internet du Touring Club Suisse (TCS). Il fallait compter avec un trafic en accordéon sur l'A1 entre Nyon et Genève, ainsi qu'entre Yverdon et Lausanne. En outre, un poids lourd en panne entre le tunnel de Pomy et la jonction d'Yverdon-Sud a provoqué la fermeture de la voie de droite, durant une partie de la matinée.

Les frontaliers empruntant l'A9 Pontarlier-Lausanne devaient faire face à des conditions hivernales et rouler «très prudemment», selon le TCS. Tout comme les automobilistes qui empruntaient le toboggan de l'A12 entre Châtel-Saint-Denis et Vevey. De plus, un bouchon d'une quinzaine de kilomètres s'est formé sur l'A9 depuis Montreux en direction de Lausanne, en raison d'un accident entre Vevey et Chexbres.

Non lié aux intempéries, l'accident qui s'est produit vers 06h00 n'a provoqué que des dégâts matériels, mais il a fortement perturbé le trafic, a déclaré Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale. La circulation a été rétablie dans le courant de la matinée.

Romandie

Dans les cantons de Fribourg et de Vaud, les conditions de conduites étaient difficiles.

En Valais par exemple, la route reliant Fully à Buitonnaz a été fermée dans les deux sens en raison d'un risque d'avalanche, a indiqué le site du Touring Club Suisse.

La circulation des poids lourds a aussi été affectée par les conditions météo: un tronçon de l'A13 près de Coire leur a été fermé, ainsi que l'accès au poste de douane de Bardonnex (GE).

Dégâts matériels

Sept accidents sont survenus depuis mardi matin, mais ils n'ont occasionné que des dégâts matériels, explique le porte-parole de la police genevoise Jean-Philippe Brandt. Entre autres, un véhicule qui a vraisemblablement eu du mal à freiner et qui a foncé dans un muret du Jardin botanique ou encore un accident impliquant un taxi et un camion, à la place des Alpes. Il n'y a pas eu de blessés.

Le SIS est mobilisé

Le Service d'incendie et de secours est intervenu à

plusieurs reprises dans le cadre d'accidents légers ainsi que pour sécuriser certains sites sur lesquels des arbres menacent de tomber. Une intervention de sauvetage en terrain difficile a notamment eu lieu au bord du Foron et a permis de venir au secours d'une dame qui, promenant son chien, a chuté dans l'eau deux mètres plus bas.

Place à un froid glacial

La vague de froid gagne la Suisse et atteindra son pic en fin de semaine. La neige est venue saupoudrer le pays mardi et dès la fin de la soirée les températures deviendront négatives en plaine et pourraient chuter à -16 degrés en Engadine, selon MétéoSuisse.

Les flocons formaient mardi matin une couche de 5 centimètres à Genève, contre 3 centimètres - voire moins - ailleurs sur le Plateau en Suisse romande. Il est tombé de 4 à 18 centimètres sur le Tessin et un peu plus d'un centimètre à Berne ou Bâle ainsi que de 2 à 6 centimètres sur des stations de sports d'hiver.

Dès vendredi soir, l'air sera plus glacial. Jusqu'à dimanche, voire lundi, le mercure pourra indiquer entre -14 degrés et -22 en moyenne montagne, indique meteonews. La bise renforcera la sensation de froid: les températures ressenties seront comprises entre -15 et - 20 degrés sur le Plateau et entre -25 et -40 degrés par exemple sur les pistes de ski exposées au vent.

A Genève aussi

La neige est tombée sans discontinuer sur le bout du lac depuis le milieu de la nuit de lundi à mardi jusqu'à mardi en milieu d'après-midi. En Ville de Genève, la voirie a été mobilisée depuis 04h00. Huit saleuses, 25 véhicules de déneigement et près de 200 personnes se sont activées pour rendre les routes praticables.

La journée a été consacrée au déneigement afin d'éviter que les andains de neige ne gèlent durant la soirée et la nuit, a indiqué le Département de l'environnement urbain et de la sécurité. De son côté, le Service d'incendie et de secours a abattu ou élagué cinq ou six arbres qui menaçaient de tomber. «Pour l'heure, nous gérons sans problème», a souligné le capitaine Nicolas Schumacher.

Le SIS est aussi intervenu à Thônex pour sauver une femme qui a glissé sur deux mètres dans le Foron en promenant son chien. Légèrement blessée, il a fallu la remonter avec un système de cordes, a expliquer M.Schumacher, précisant qu'il y avait peu d'eau dans la rivière.

Sur les routes, les accrochages ont été un peu plus fréquents que d'habitude. «Nous avons recensé 28 accidents mardi et trois personnes ont été légèrement blessées», a relevé le porte-parole de la police genevoise, Jean-Philippe Brandt. Une dame, qui traversait sans faire attention, a notamment été «bousculée» par un tram à la rue de la Corraterie.

(mst/20 minutes/ats)

Devenez lecteur reporter

2020, ou pour les clients Orange au 079 375 87 39 (70 centimes par MMS). Ou alors envoyez-les par e-mail à: .

Vous pouvez aussi nous les faire parvenir via nos applications iPhone et Android.

Si votre image est publiée dans notre journal, vous pouvez toucher jusqu'à 100 francs.

L'aéroport de Genève redoute moins le froid que la neige

La neige ne perturbe guère le fonctionnement de l'aéroport international de Genève ce mardi. La piste n'a pas été fermée mais déblayée à 07h00 puis à 10h00, engendrant des retards de moins d'une demi-heure.

Les opérations de nettoyage du tarmac nécessitent sept véhicules qui avancent de front sur les 3900 mètres de la piste. L'opération dure un quart d'heure.

«Ce n'est pas tant le froid que la neige qui peut poser problème», a expliqué à l'ats Bertrand Stämpfli, porte-parole de l'aéroport. «Pour l'heure nous y faisons face facilement. Des nettoyages de la piste sont prévus tous les trois heures ce mardi. Il importe de ne pas laisser de la neige qui pourrait se transformer en glace par la suite».

Le déblaiement de la piste implique une interruption du trafic aérien pour ou moins importante selon la couche de neige. En cas de températures négatives, il est nécessaire de dégivrer les avions avant le décollage. Quelque 400 mouvements d'avions sont prévus mardi à Genève, soit 200 décollages et autant d'atterrissages.

En décembre 2010, de fortes chutes de neige avaient fortement perturbé le trafic aérien en Europe. Plusieurs dizaines de vols avaient été annulés dans les aéroports de Genève, Zurich et Bâle en direction et en provenance de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne et du Benelux.

Ton opinion