Actualisé 12.04.2017 à 19:50

Fribourg/LausanneLes CFF remboursent les clients au cas par cas

En cas de course en taxi en raison d'un train annulé, mieux vaut faire preuve de persévérance pour se faire payer la course. Et avoir gardé sa quittance.

von
Frédéric Nejad Toulami

«Notre collègue du Rail Service ne vous a pas mentionné, lors de votre conversation téléphonique, que nous remboursons au maximum 150 francs de frais de taxi. Veuillez-nous en excuser. Mais nous avons reconsidéré votre cas.» Heureux épilogue pour Loïc, dans sa démarche auprès des CFF: il sera entièrement indemnisé des 210 francs que lui ont coûté sa course en taxi de Fribourg à Vevey. Mais, pour cela, il a dû s'y reprendre à trois fois.

Il fait partie de ces dizaines de voyageurs qui se sont retrouvés en rade sur les quais à Fribourg peu après minuit, dans la nuit du 31 mars au 1er avril. La dernière rame pour Lausanne en provenance de Berne avait été annulée et la communication aux passagers avait été très lacunaire. La plupart des passagers s'étaient alors rués sur les taxis présents devant la gare pour rentrer chez eux. Et les CFF avaient par la suite déclaré qu'ils s'engageaient à rembourser ceux qui avaient conservé leur quittance.

«Selon la loi, les CFF ne sont pas tenus pour responsables dans certaines circonstances, telles qu'intempéries ou accidents de personne, précise la porte-parole Donatella del Vecchio. Mais nous sommes prêts à faire preuve de souplesse commerciale de cas en cas.» A condition, semble-t-il, d'être persévérant dans ses démarches.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!