Suisse: Les CFF se penchent sur des trains télécommandés
Actualisé

SuisseLes CFF se penchent sur des trains télécommandés

Au menu du programme Stratégie 2020 présenté par la Régie lundi, un nouveau système numérique d'aiguillage et un projet de trains sans chauffeurs.

Les CFF veulent miser sur des gares numériques.

Les CFF veulent miser sur des gares numériques.

Keystone/Archives

Les CFF ont présenté lundi leur programme Stratégie 2020, qui vise à mettre en place la mobilité du futur. Au menu, un accent sur l'amélioration de la technologie ferroviaire qui permettra d'augmenter de 30% la capacité du réseau.

Le réseau ferroviaire suisse est l'un des plus utilisés au monde, remarquent les CFF. Mais la capacité du réseau pourrait être augmentée grâce à l'automatisation de certains secteurs.

Un nouveau système numérique d'aiguillage est en train d'être conçu. Ce système permettra de réduire le nombre d'installations de sécurité, et donc d'économiser. Au menu des autres innovations technologiques envisagées actuellement par les CFF se trouve un projet de trains télécommandés.

L'ex-régie fédérale évoque dans son communiqué le développement de gares numériques ainsi que de nouveaux services pour planifier son voyage porte à porte, ou encore la mise en place d'une gestion intelligente du trafic des marchandises.

Les CFF sont ainsi en train d'équiper les wagons des trains de marchandises de différents capteurs qui donnent des indications sur la température et la position des wagons. Le centre de contrôle pourra à tout moment savoir où se trouve chaque wagon et dans quel état.

Freiner la hausse des coûts

Parallèlement, les CFF veulent mettre un frein à la hausse des coûts globaux. Le programme d'assainissement RailFit 20/30, déjà annoncé en septembre et qui vise la suppression de 1400 emplois d'ici 2020, est en train d'être mis en oeuvre.

Dans le cadre de ce programme, les CFF veulent accroître leurs recettes et leur taux de remplissage. Pour ce faire, l'ex-régie fédérale compte investir de façon ciblée et renforcer les innovations. Un fonds d'investissement à hauteur de 12 millions de francs a ainsi été constitué. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion