Les CFF traquent les faussaires
Actualisé

Les CFF traquent les faussaires

L'an passé, 500 faussaires de billets ont été démasqués dans les trains, contre seulement 139 en 2003, selon la SonntagsZeitung.

La raison de cette augmentation? Les contrôleurs sont désormais munis d'un détecteur UV qui reconnaît sans peine les contrefaçons. Les CFF n'annoncent pas de changements pour l'impression des billets, mais l'installation de 400 nouveaux distributeurs à écran tactile d'ici à 2009. Cette modernisation coûtera 28,8 millions de francs.

Ton opinion