Guerre en Ukraine: Les chars occidentaux ne sont «pas une solution miracle» 

Publié

Guerre en UkraineLes chars occidentaux ne sont «pas une solution miracle» 

Alors que Kiev fait pression auprès des Occidentaux pour l’envoi de blindés lourds en Ukraine, le commandant des forces alliées en Europe s’est exprimé sur la question jeudi. 

Le général américain Christopher Cavoli.

Le général américain Christopher Cavoli.

AFP

Les chars occidentaux ne sont «pas une solution miracle» pour l’Ukraine contre la Russie, a déclaré jeudi le commandant des forces alliées en Europe (SACEUR) à la veille d’une importante réunion en Allemagne consacrée aux fournitures d’armements à Kiev.

«Un équilibre est nécessaire»

«Il n’y a pas de système d’armes particulier qui soit une solution miracle. Un équilibre entre tous les systèmes est nécessaire», a soutenu le général américain Christopher Cavoli à l’issue d’une réunion des chefs militaires de l’OTAN à Bruxelles. «Mais il est clair que la technologie occidentale moderne est plus performante que la technologie russe» sur le champ de bataille en Ukraine, a-t-il souligné.

Le groupe de contact pour l’Ukraine créé et dirigé par les Etats-Unis et qui rassemble une cinquantaine de pays se réunit vendredi sur la base américaine de Ramstein en Allemagne pour coordonner la poursuite de l’aide à Kiev. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky attend des Occidentaux des armes plus lourdes et plus modernes. Il demande notamment des chars d’assaut et des systèmes de défense anti-aérienne.

«Les Ukrainiens en ont également besoin»

L’Allemagne est sous pression pour autoriser la réexportation des chars Leopard 2 de fabrication allemande par les pays de l’OTAN qui les ont en dotation. La Pologne a annoncé être prête à fournir une compagnie de Leopard 2 et attend l’aval de Berlin pour le faire.

«Si les Russes se battent avec des chars, les Ukrainiens en ont également besoin», a soutenu le chef du comité militaire de l’OTAN, l’amiral Rob Bauer, à l’issue de la réunion des chefs militaires de l’OTAN. Il a jugé important pour les Ukrainiens de disposer de chars pour faire face aux Russes et «dans le cadre de leur ambition de reconquérir leur propre territoire».

Offensive russe au printemps «probable»

L’amiral Bauer a estimé «probable» que la Russie planifie une nouvelle offensive au printemps, car Moscou n’a pas changé ses objectifs généraux de vaincre l’Ukraine. «C’est à cela que les Ukrainiens doivent se préparer. C’est à cela qu’ils pensent», a-t-il déclaré. Les alliés de l’OTAN veulent comprendre ce dont les Ukrainiens auront probablement le plus besoin pour «apporter leur soutien».

Le ministre ukrainien de la Défense doit participer à la réunion de Ramstein. Il va soumettre les besoins des forces armées ukrainiennes et discuter de leur envoi avec ceux des alliés en mesure de les fournir.

(AFP)

Ton opinion

84 commentaires