Ouverture de la saison de la chasse: Les chasseurs sachant chasser les chats
Actualisé

Ouverture de la saison de la chasseLes chasseurs sachant chasser les chats

La saison de la chasse est ouverte. On va pouvoir tirer des chevreuils, des lièvres et... des chats errants.

par
Renaud Bournoud

Le coup d'envoi de la saison de chasse a été donné mardi. Une mauvaise période débute ainsi pour le gibier. Mais pas seulement: du 1er au 30 octobre aura lieu la chasse dite générale. Il sera alors autorisé, moyennant un permis, de tirer toute une ribambelle d'animaux, dont le chat haret.

«Ce sont des chats domestiques retournés à l'état sauvage», précise Sébastien Sachot, Conservateur de la faune vaudoise. Cette disposition est un héritage de l'époque où il fallait réguler les chats de ferme. «Elle est désormais anachronique, reconnaît le conservateur. Elle devrait disparaître lors d'un prochain toilettage du règlement cantonal.»

Selon les statistiques officielle du canton de Vaud, cette autorisation ne fait pas d'hécatombe parmi les minets. En 2008, ils ne sont que quatre a être tombés sous les balles des chasseurs. «On reçoit pas mal de chats qui ont été mal tirés, s'insurge Tomi Tomek. C'est difficile de tuer un chat qui court.»

La président de SOS-chats rappelle que d'autres cantons, comme le Valais, Neuchâtel ou Lucerne, permettent la chasse au chat. Mais les minous tigrés vaudois jouissent d'une protection. «Une disposition interdit de les tirer, explique Sébastien Sachot, afin d'éviter de les confondre avec les chats sauvages qui, eux, sont protégés.»

Une chasse virtuelle

Au mois d’octobre, il est aussi possible de tirer le raton laveur et son cousin oriental, le chien viverrin. «Cette disposition a été élaborée il y a vingt ans, lorsqu’il y avait des foyers de ratons au nord de la Suisse. On pensait qu’ils se répandraient. Mais en dix ans, deux seulement ont été aperçus dans le canton. C’est donc une chasse virtuelle», conclut Sébastien Sachot.

Ton opinion