Genève: Les chauffards des Eaux-Vives venaient de Grenoble

Actualisé

GenèveLes chauffards des Eaux-Vives venaient de Grenoble

Une course-poursuite s'est déroulée mardi soir sur les quais. Une BMW qui roulait très vite s'est encastrée dans un mur à deux pas du jet d'eau.

par
Jérôme Faas

Images: Lecteurs reporters

Durant les douces soirées d'été, les Genevois déambulent en très grand nombre sur les quais aux abords du jet d'eau. C'est donc un véritable miracle qu'aucun promeneur n'ait été blessé lorsqu'une BMW folle, avec la police aux trousses, s'est violemment encastrée dans un immeuble à l'angle du quai Gustave-Ador et de la rue du XXXI-Décembre, ce mardi soir à 21 heures.

Ricardo, qui habite la rue, raconte avoir d'abord entendu «un gros freinage, un énorme boum, glaçant». Il était alors sur son canapé avec sa femme. Il se précipite à sa fenêtre et, «une dizaine de secondes plus tard», il voit une voiture de police finir à son tour sa course contre le bâtiment, coincée entre l'automobile des fuyards et un candélabre.

«Les occupants de la BMW sont sortis. L'un a couru en direction de la rue des Eaux-Vives, un autre dans l'autre sens. Ils ont très vite été arrêtés, au bout d'une trentaine de secondes. Certains sont restés sur place. Ils s'engueulaient entre eux. C'était des jeunes, la vingtaine.»

Porte-parole de la police genevoise, Silvain Guillaume-Gentil rapporte que la grosse cylindrée a été signalée une première fois sur les quais, alors qu'elle venait de la Pallanterie et roulait à toute allure. Elle l'a été une seconde fois à la hauteur des Bains Bleus. Une voiture des forces de l'ordre, présente sur les lieux, l'a vue passer à grande vitesse et l'a prise en chasse. Malgré les feux bleus enclenchés, la BMW ne s'est pas arrêtée, a zigzagué dans le trafic, a foncé sur le quai Gustave-Ador, jusqu'à la rue du XXXI-Décembre, donc, où elle a tenté de s'engouffrer mais a raté sa manœuvre.

Aucun de ses cinq occupants n'a été blessé. Tous ont été interpellés et seront auditionnés. Une policière, qui se trouvait à bord de la voiture qui les suivait, a été légèrement blessée. Pour l'heure, les raisons de cet incident sont inconnues.

Agés de 25 à 29 ans

Mercredi matin, le porte-parole de la police était en mesure de fournir quelques éléments supplémentaires. Les occupants du véhicule, immatriculé dans l'Hexagone, sont des Français, domiciliés dans la région de Grenoble et âgés de 25 à 29 ans. Après leur audition, les quatre passagers ont été relaxés. Le conducteur, lui, a été mis à disposition du Ministère public. Il est prévenu de diverses infractions à la Loi sur la circulation routière, de mise en danger de la vie d'autrui, d'empêchement d'accomplir un acte officiel et d'accident avec blessé (la policière touchée a passé la nuit aux HUG en observation et se trouve en arrêt de travail).

La version des jeunes gens

Selon la version des jeunes gens, une altercation avec d'autres individus (en voiture ou à pied dans un premier temps, la chose n'est pas claire) à proximité des Bains Bleus serait à l'origine de leur départ en trombe et de leur folle chevauchée motorisée. La police n'est pas en mesure de confirmer la véracité de cette explication. Il a par ailleurs été constaté que le conducteur dépassait légèrement la limite d'alcoolémie autorisée au volant.

Ton opinion