Suisse: Les chauffeurs de bus toujours plus stressés
Actualisé

SuisseLes chauffeurs de bus toujours plus stressés

Selon une enquête de la presse dominicale, le trafic et les passagers turbulents sont en cause. Un tiers des conducteurs travailleraient sans être en état de le faire.

Environ un chauffeur de bus sur trois conduit sans être en pleine possession de ses moyens, affirment «Le Matin Dimanche» et la «SonntagsZeitung» s'appuyant sur les données d'une enquête interne menée par le Syndicat du personnel des transports (SEV).

Plus largement, un conducteur de bus sur deux souffre de stress. Les symptômes tels que l'anxiété, l'irritabilité et la fatigue sont particulièrement fréquents. Comme cause de stress, les 497 professionnels qui ont pris part à cette enquête mentionnent les automobilistes et les cyclistes agressifs ainsi que les passagers turbulents.

La situation s'est aggravée ces dernières années. En 2010, une étude similaire affirmait que 12% de tous les conducteurs âgés de 56 à 65 ans souffraient de troubles du sommeil. Aujourd'hui, ils sont le double - dans la même tranche d'âge - à rapporter ce désagrément.

Parallèlement, le nombre d'accidents impliquant des bus a fortement augmenté. En 2011, selon la Confédération, 416 accidents impliquant un autobus articulé, un trolleybus ou un bus de ligne se sont produits. En 2017, il y en a eu 737, soit une hausse de 80%. Dans deux cas sur trois, ce sont les autres usagers de la route - automobilistes, cyclistes, piétons - qui étaient responsables. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion