Zurich: Les chauffeurs se battent pour garder leurs shorts

Actualisé

ZurichLes chauffeurs se battent pour garder leurs shorts

Les transports publics zurichois prévoiraient d'interdire dès l'an prochain le port de bermudas à leurs employés. Par ces temps caniculaires, l'information a fait bondir des collaborateurs.

par
ced/ofu
1 / 2
Selon diverses sources internes, les transports publics zurichois prévoieraient de bannir les shorts de l'uniforme officiel.

Selon diverses sources internes, les transports publics zurichois prévoieraient de bannir les shorts de l'uniforme officiel.

Keystone
Les employés concernés ont fait part de leur mécontentement sur Facebook. Contactée, la société des transports publics assure qu'il s'agit uniquement d'un projet, se trouvant encore en cours d'élaboration.

Les employés concernés ont fait part de leur mécontentement sur Facebook. Contactée, la société des transports publics assure qu'il s'agit uniquement d'un projet, se trouvant encore en cours d'élaboration.

Facebook

L'ambiance n'est pas au beau fixe au sein des chauffeurs des transports publics zurichois (VBZ). Selon des sources internes, l'entreprise souhaite introduire dès l'an prochain un nouvel uniforme, qui ne prévoit plus la possibilité de porter des shorts. Une information qui passe d'autant plus mal que les derniers jours ont été particulièrement chauds en Suisse.

«Scandaleux!»

La nouvelle tenue est actuellement LE sujet de conversation dans le groupe Facebook «VBZ - We love to dress up sexy». «Il fait très chaud dans la cabine du conducteur. Pas tous les bus et trams sont climatisés. Et même s'ils le sont, les rayons de soleil passent à travers le pare-brise en plein sur les jambes», confie un informateur souhaitant rester anonyme à «20 Minuten». Et d'ajouter: «C'est scandaleux! D'autant plus que les femmes pourront continuer à porter des jupes.»

Sur le réseau social, un employé des VBZ annonce par ailleurs que lui et ses collègues n'accepteront pas la nouvelle mesure. «Nous voudrions pouvoir exercer notre métier en étant habillés correctement, même lors de fortes chaleurs.»

Selon les VBZ, rien n'est encore décidé

Contactée, la société des transports publics assure qu'il s'agit uniquement d'un projet, en cours d'élaboration. Elle concède néanmoins qu'il a d'ores et déjà été présenté à l'interne et ne souhaite donner aucun détail supplémentaire.

L'actuel look estival des employés des transports publics zurichois, composé de shorts et de t-shirts, a été introduit en 2002. A l'époque, les employés avaient manifesté afin d'obtenir le droit de porter des habits plus confortables en cas de fortes chaleur.

Bermudas tolérés à Lausanne, mais pas à Genève

Pour Valérie Maire, porte-parole des transports publics lausannois (TL), il n'est pas question de supprimer les bermudas, qui font partie de l'uniforme officiel de l'entreprise: «Nous pensons tout d'abord au confort de notre personnel.» Elle précise: «Nos conducteurs disposent d'une palette de vêtements qu'ils peuvent assortir à leur guise selon la saison. L'été, il est donc tout à fait possible pour les hommes et les femmes d'opter pour des bermudas. Les collaboratrices peuvent par ailleurs porter des jupes si elles le souhaitent.»

A Genève, la situation est différente. François Mutter, porte-parole des transports publics genevois (TPG), explique que le short ne figure pas dans l'assortiment: «Si la demande pour des shorts revient régulièrement, nous privilégions pour notre part le port du pantalon pour des raisons d'hygiène et d'image.»

Il ajoute aussi que seuls 9 véhicules sur 436 ne sont pas climatisés. «Cela représente environ 2% de la flotte. Ces véhicules sont utilisés tôt ou tard dans la journée afin d'éviter les périodes de grande chaleur. Compte tenu de l'introduction de l'horaire réduit durant l'été, il ne sera plus nécessaire d'y avoir recours ces prochaines semaines.»

Pour finir, François Mutter, affirme qu'en cas de canicule, des mesures spéciales sont prises afin de garantir le bien-être des employés. «La semaine dernière, des bouteilles d'eau ont notamment été distribuées gratuitement aux conducteurs sur le réseau.»

Privés de short en pleine canicule, ils sortent la jupe

Pour protester contre le règlement de leur entreprise qui leur interdit de porter des bermudas, les chauffeurs de bus et de tram de Nantes (F) ont joué la carte de la provocation, la semaine passée. Les employés se sont en effet rendus au travail... en jupe, relatait «Presse Océan». «La jupe fait partie de la dotation vestimentaire de nos collègues femmes et nous n'avons pas d'équivalent», dénonçait ainsi Gabriel Magner, représentant syndical.

Pour l'heure, la direction n'aurait pas réagi à l'action de ses employés. En 2013, des chauffeurs suédois avaient mené la même opération. Avec succès, puisque leur entreprise avait fini par assouplir son règlement.

Ton opinion