Les cheminots allemands ont repris le travail
Actualisé

Les cheminots allemands ont repris le travail

La grève des conducteurs de trains allemands, la plus dure à ce jour de l'histoire de la Deutsche Bahn, a pris fin comme prévu dans la nuit de vendredi à samedi.

A 2h00, les cheminots ont repris leur travail, a annoncé le syndicat GDL.

Il n'y aura pas de nouveaux arrêts de travail jusqu'à lundi inclus, a précisé le syndicat. Mais de nouvelles actions ne sont pas exclues ensuite si la direction de la Deutsche Bahn ne fait pas une nouvelle offre dans le différend salarial, selon GDL.

Le mouvement, entamé mercredi, a fortement perturbé le fret comme le trafic voyageurs. L'opérateur de chemins de fer transporte plus de 5 millions de passagers par jour, dont 4,8 millions sur le réseau régional et local. Dans le fret, 4800 trains circulent par jour, et approvisionnent des secteurs cruciaux pour l'économie allemande, comme l'industrie automobile ou la chimie.

Les usines de l'est du pays ont été particulièrement affectées car elles sont "sèches", c'est-à-dire que contrairement à celles des bords du Rhin, elles ne peuvent pas être approvisionnées par voies d'eau. Les livraisons de ferraille, utilisée comme matière première, leur ont fait cruellement défaut. Le syndicat GDL est par ailleurs très bien implanté à l'est du pays.

Le trafic devrait revenir à la normale samedi, selon la Deutsche Bahn. Le weekend sera mis à profit pour transporter les marchandises restées en plan ces derniers jours.

Le syndicat des conducteurs GDL est engagé dans un bras de fer avec la Deutsche Bahn depuis plusieurs mois. Il s'agissait de sa sixième grève, la plus dure.

Jeudi soir, le syndicat avait recensé 5230 grévistes parmi les conducteurs et le personnel roulant. La Deutsche Bahn emploie en tout 20.000 conducteurs. L'opérateur de chemins de fer s'est montré intraitable sur la revendication principale du syndicat, une convention collective séparée de celle des autres salariés. (ats)

Ton opinion