Tourisme: Les chèques de voyage, c'est fini
Actualisé

TourismeLes chèques de voyage, c'est fini

Souffrant de l'attrait de la monnaie plastique, les chèques de voyages Swiss Bankers Traveller Cheque cesseront d'être émis dès novembre prochain.

Leur encaissement restera en revanche encore posssible. Ils doivent s'incliner face au succès des cartes de crédit et Travel-Cash.

Depuis les années 90, le demande pour ce moyen de paiement n'a cessé de se réduire, a indiqué à l'ATS Thomas Beck, directeur de Swiss Bankers, confirmant une information publiée jeudi dans la «Berner Zeitung». Le chiffre d'affaires de ces chèques ne représente actuellement plus que 5% du montant réalisé les années précédentes.

Avec le succès des cartes de crédit, le nombre des utilisateurs des chèques de voyage s'est constamment réduit. A cela s'est ajoutée la concurrence de la carte à prépaiement Travel-Cash que Swiss Bankers a lancé en 2003. Disponible auprès de 120 banques, des offices postaux et des gares CFF, cette monnaie plastique n'est pas liée à un compte bancaire.

A son achat, la carte est chargé du montant désiré par le client en francs, dollars ou euros. Protégée par un numéro d'indentification personnel (NIP), elle permet ensuite d'effectuer des retraits d'argent dans les automates prévus à cet effet ainsi que des paiements dans plus de 10 millions de commerces, principalement en Europe.

Pas de conséquences sur l'emploi

La décision d'abandonner l'émission des Swiss Bankers Traveller Cheque n'entraîne pas de conséquences sur l'emploi. Les 50 collaborateurs concernés au siège de Swiss Bankers Prepaid Services à Grosshöchstetten (BE) travailleront dans les activités de cartes à prépaiement, qui connaissent un important succès et nécessiteront un accroissement du personnel.

Quant aux détenteurs de ces chèques, ils peuvent dormir sur leurs deux oreilles, leur encaissement n'étant pas limité dans le temps. Lancés en 1975, les Swiss Bankers Traveller Cheque ont connu leur apogée en 1990, avec un chiffre d'affaires de 1 milliard de francs.

(ats)

Ton opinion