Saignelégier (JU): Les chiens de traîneaux attirent 18'000 curieux

Actualisé

Saignelégier (JU)Les chiens de traîneaux attirent 18'000 curieux

Plus de 800 chiens, répartis dans une petite centaine d'attelages, se sont élancés sur les pistes ce week-end, malgré une météo capricieuse.

1 / 15
Plus de 100 attelages de chiens de traîneaux de toutes provenances se sont mesurés ce week-end à Saignelégier (JU):   Ici, Philipp Nehrenheim de Eisten.

Plus de 100 attelages de chiens de traîneaux de toutes provenances se sont mesurés ce week-end à Saignelégier (JU): Ici, Philipp Nehrenheim de Eisten.

kein Anbieter/Jean-Guy Python
Plus de 100 attelages de chiens de traîneaux de toutes provenances se sont mesurés ce week-end à Saignelégier (JU).

Plus de 100 attelages de chiens de traîneaux de toutes provenances se sont mesurés ce week-end à Saignelégier (JU).

kein Anbieter/Jean-Guy Python
Plus de 100 attelages de chiens de traîneaux de toutes provenances se sont mesurés ce week-end à Saignelégier (JU): ici Claudia Marti de Villarepos.

Plus de 100 attelages de chiens de traîneaux de toutes provenances se sont mesurés ce week-end à Saignelégier (JU): ici Claudia Marti de Villarepos.

kein Anbieter/Jean-Guy Python

Les mushers ont une nouvelle fois montré leurs prouesses ce weekend à Saignelégier (JU) lors des traditionnelles courses internationales de chiens de traîneaux. Quelque 18'000 spectateurs sont venus les observer dans le chef-lieu des Franches-Montagnes.

Les conditions météorologiques n'ont pas facilité la tâche aux organisateurs. «Il a plu et les températures étaient élevées. Du coup il a été difficile de maintenir les pistes», confie Toinette Wisard, du comité d'organisation, à Keystone-ATS. La chargée de presse se dit toutefois très satisfaite de cette 47e édition. «Nous avons eu de belles courses et aucun chien ne s'est blessé.»

Différents parcours

Plus de 800 chiens, répartis dans une petite centaine d'attelages, se sont élancés sur les pistes dès samedi à 09h30, avec ensuite un départ toutes les deux minutes. Huskys de Sibérie, samoyèdes, malamutes d'Alaska, chiens du Groenland ou races croisées ont parcouru des distances allant de 8 à 35 kilomètres.

La moitié des mushers étaient suisses, l'autre provenait majoritairement de France. Mais certains Allemands, Belges, Hollandais et Italiens étaient également de la partie. «C'est une proportion plus élevée que les années précédentes où il y avait environ 70% de Suisses et 30% d'étrangers», précise Toinette Wisard.

Les traditionnelles courses ont été complétées cette année par un parcours d'exhibition de 500 mètres. Il s'agit d'une course dont le départ se fait en ligne et où les concurrents doivent slalomer entre des obstacles, en l'occurrence des sculptures sur le thème de l'hiver. Suite à un accueil favorable, les organisateurs envisagent de pérenniser le parcours.

Importante attraction

Cette manifestation constitue une attraction d'importance, tant sur le plan touristique qu'économique, pour le canton du Jura. La première édition en 1973 avait attiré 300 curieux. Mais cet événement avait alors connu un large écho international: il s'agissait d'une première européenne.

Le record d'affluence des courses internationales de chiens de traîneaux a été enregistré en 2017 avec 28'000 spectateurs. En 47 éditions, la manifestation a pu se dérouler à 26 reprises. Les annulations et les plans B ont eux eu lieu à 21 reprises. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion