Télécoms: Les chiffres de Sunrise au beau fixe
Actualisé

TélécomsLes chiffres de Sunrise au beau fixe

Sunrise a accru sa rentabilité après neuf mois en 2011, alors que le chiffre d'affaires du 2ème opérateur suisse s'est réduit de 2,7% en l'espace d'un an à 1,49 milliard de francs.

Le tassement du chiffre d'affaires reflète le recul enregistré dans le négoce de minutes de télécommunications internationales ou «voice hubbing», a précisé jeudi l'opérateur établi à Zurich et contrôlé par le fonds britannique CVC Capital Partners. La diminution a touché le secteur de la téléphonie fixe, dont les ventes se sont contractées de 11,5% à 296 millions de francs.

Sans tenir compte des affaires à faible marge de hubbing, le chiffre d'affaires affiche une croissance de 1,2% à 1,392 milliard de francs. La croissance reflète l'expansion dans la téléphonie mobile, dont le nombre d'abonnés a crû en l'espace d'un an de 6,1% à 2,07 millions et les ventes de 6,1% également à 964 millions.

Sunrise doit cette expansion à l'offensive commerciale menée sur le front des plans tarifaires mensuels ainsi qu'au succès rencontrés par les smartphones dans le sillage de l'iPhone d'Apple. Le nombre de clients dans le segment des abonnements mobiles s'est ainsi envolé de 14,1% à 1,07 million, lequel dépasse désormais celui du domaine à pré-paiement, qui a vu sa clientèle diminuer.

Boom des smartphones

Le boom des smartphones, lesquels permettent aux consommateurs de surfer sur internet en tout temps, accélère l'adoption d'abonnements mensuels qui incluent un forfait pour les transferts de données, au détriment des offres à pré-paiement. Au total, Sunrise comptait à fin septembre 2,97 millions de clients, 2,7% de plus qu'un an auparavant.

Dans les services internet, le chiffre d'affaires a quasiment stagné, avec une infime diminution de 0,2% à 132 millions de francs. Dans ce segment, le nombre d'abonnés a progressé en glissement annuel de 4,8% à 363'000, à la faveur du bond des clients dégroupés, dont le nombre s'est étoffé de 24,9% à 269'000.

Sunrise, qui compte actuellement pas moins de 600 centraux dégroupés et couvre ainsi 85% de la population suisse, a investi ces dernières années plus de 100 millions de francs dans le dégroupage. La migration des abonnés vers une offre dégroupée a permis au numéro deux helvétique des télécommunications derrière Swisscom d'accroître sa marge brute.

Dans ce domaine, Sunrise prépare déjà sa prochaine offensive commerciale pour le début de l'an prochain avec des offres dites «quadruples play», comprenant outre internet ainsi que la téléphonie fixe et mobile, un service de télévision via internet (IPTV), à l'image de Swisscom TV. Ce produit, dont les premiers tests internes ont été menés en octobre, sera finalisé dans les semaines à venir.

Effectif en hausse

Sur la période sous revue, Sunrise a poursuivi l'expansion de son réseau de points de ventes, avec l'ouverture la semaine passée de son 100e magasin, à Genève. A l'issue du 3e trimestre, l'opérateur zurichois employait 1641 collaborateurs à plein temps, 112 de plus qu'un an auparavant.

L'effectif de l'entreprise devrait encore s'étoffer de quelque 180 salariés du fait de l'intégration de la filiale helvétique du groupe français NextiraOne, dont le contrat d'acquisition a été signé ce mois. NextiraOne Suisse, active dans les solutions et services de communications aux entreprises, sera intégrée à l'unité Sunrise Business.

(ats)

Ton opinion