18.06.2018 à 22:56

Football - Coupe du mondeLes chiffres islandais toujours un peu plus fous

Après leur formidable épopée de l'Euro 2016, les «Vikings» sont repartis sur les mêmes bases et leur pays suit toujours comme un seul homme.

von
Robin Carrel
Moscou

Samedi, l'Islande a réussi un nouvel exploit majuscule de sa courte histoire footballistique (elle a joué son premier match officiel en 1947). Les hommes de Heimir Hallgrimsson ont tenu en échec l'Argentine (1-1), qui compte pourtant parmi les outsiders de la Coupe du monde 2018 en Russie. Après le quart de finale surprise lors du dernier Championnat d'Europe en France, les «Strakarnir okkar» (nos garçons) sont repartis pour être une des coqueluches de la compétition et affoler les chiffres.

Pour leur début en Coupe du monde, ils ont même réussi un coup de maître. Car l'Islande a marqué sur son premier tir cadré de leur histoire dans la compétition, devenant ainsi la 72e nation mondiale à inscrire au moins un but au niveau planétaire. Cela ne leur a pris que 23 minutes, grâce à une reprise de près d'Alfred Finnbogason, le joueur du FC Augsbourg.

Comme d'habitude, il y a le nombre d'insulaires à faire le déplacement qui est toujours aussi incroyable. On dit que 30'000 Islandais vont marcher sur la terre de Mère Russie cet été, dans la foulée d'Aron Gunnarsson, Birkir Bjarnason et Gyfli Sigurdsson. C'est près d'un habitant sur dix de cette République parlementaire, devenue pleinement indépendante du Danemark en 1944.

Les audiences TV ont elle aussi de quoi rendre jaloux tous les Massimo Lorenzi de ce monde. Si la Nati s'en est très bien sortie sur les ondes de la RTS (525'000 Romands, sans compter ceux qui se sont connectés sur l'application ou entre eux dans les fans zones), la télévision islandaise, elle, a réalisé un carton que même Vladimir Poutine en personne n'oserait espérer: 99,6 % des gens qui étaient devant leur petit écran regardaient le match de foot! Comme l'a ensuite très justement tweeté le buteur Finnbogason par la suite, «les autres 0,4 % étaient sur la pelouse!»

La Suisse, qui ira défier les Islandais dans leur Île en septembre prochain sont prévenus. Quoique, connaissant la capacité des supporters suisses à se mobiliser quand le jeu en vaut a chandelle, on peut penser qu'ils vont débarquer nombreux à Reykjavik, pour garnir copieusement le Laugardalvöllur et boire quelques Lava bien méritées. Enfin, s'ils n'ont pas tous épuisé leur budget dans leur campagne de Russie...

Messi rate un penalty

16.06.2018 Mondial 2018. Argentine - Islande. Groupe D. (1-1)

Et comment finir cet article sans revenir sur le fameux «cas» du portier Hannes Halldorsson, réalisateur dans le civil, qui a détourné un penalty de Lionel Messi et ainsi préservé le précieux point des siens... Celui qui a notamment tourné la vidéo ci-dessous évolue à Randers, au Danemark, mais tout aurait pu s'arrêter bien plus tôt. Gravement blessé à une épaule en faisant du snowboard dans sa jeunesse, il avait arrêté le football. Mais la passion est revenue et il a rechaussé gants et crampons la vingtaine passée. Il semble qu'il ait bien fait...

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!