Football - Danemark: Les chiffres les emmènent vers le titre
Publié

Football - DanemarkLes chiffres les emmènent vers le titre

Le week-end dernier, le FC Midtjylland est devenu champion du Danemark, au nez et à la barbe de Brondby, grâce à une manière bien particulière de fonctionner.

par
rca
Le FC Midtjylland a tout renversé sur son passage en fin de saison.

Le FC Midtjylland a tout renversé sur son passage en fin de saison.

Keystone/Henning Bagger

Vous avez vu le film «Le Stratège», avec Brad Pitt? Il explique l'histoire vraie de Billy Beane, directeur général des Oakland Athletics de 1997 à 2015, qui a réussi à faire progresser son équipe de Ligue majeure de baseball grâce à la «sabermétrique», une approche quasi unilatéralement statistique de ce sport. Et bien le FC Midtjylland fait de même et brille au firmament du football danois grâce à ces procédés révolutionnaires.

Il y a encore quelques semaines, le Brøndby IF semblait devoir se diriger droit vers un onzième trophée national qui lui tendait les bras. Mais le club de la banlieue ouest de Copenhague a concédé trois nuls et une défaite lors de l'ultime tour pour le titre et été dépassé par le petit club qui monte au Danemark. Grâce à une fin en boulet de canon (5 succès), le Football Club Midtjylland, créé en 1999 après la fusion entre Ikast et Fremad Herning, a glané le deuxième sacre national de sa courte histoire.

Plus que cette surprise, c'est la façon de fonctionner des «Loups» qui bouscule pas mal d'idées reçues dans le petit monde du ballon rond. Car le club de la MCH Arena (11'809 places) travaille comme certaines franchises nord-américaines de baseball, de basketball, de football américain et gentiment aussi de hockey sur glace. La phalange du Jutland-Central mise tout sur l'analyse des données et ses résultats lui donnent raison.

Le club a frôlé la faillite il y a quatre ans de cela. Il a été racheté in extremis par le millionnaire anglais Matthew Benham, déjà propriétaire de la formation de Brentford, militant actuellement dans le ventre-mou de Championship, la deuxième division anglaise. Ce patron de sites de paris sportifs y a implanté sa manière de fonctionner et les résultats n'ont pas tardé à suivre. Depuis ce rachat, jamais le FC Midtjylland n'a été privé de Coupe d'Europe, a remporté les deux seuls Championnats de son existence et va fêter sous peu un troisième titre danois de rang avec ses moins de 19 ans.

La technologie a envahi le club à tous les niveaux possibles et imaginables. Cela va du recrutement de joueurs selon certains algorithmes, à l'analyse des parties en direct et aux décisions qui en découlent, en passant par des SMS envoyés automatiquement aux entraîneurs des juniors, aux modèles statistiques des résultats des formations de ces derniers. Les transferts sont décidés selon des chiffres bien précis, décortiqués grâce à des vidéos YouTube ou de sites plus spécialisés.

La devise du club n'est ainsi pas devenue «méfiez-vous de vos yeux» pour rien, car même les coups de pieds arrêtés font l'objet de calculs mathématiques. Et ça marche! En 2014-2015, par exemple, les «Loups» ont inscrit en moyenne près d'un but par match sur ces phases statiques. En Europe, seul l'Atlético de Madrid avait fait mieux dans ce domaine...

Son secteur formation n'est pas en reste, puisque des éléments tels que Viktor Fischer (FC Copenhague, ex-Ajax), Simon Kjær (Fenerbahçe SK), Erik Sviatchenko (Celtic Glasgow), Pione Sisto (Celta Vigo) ou encore Winston Reid (West Ham) en sont issus. Pour ces derniers, pas besoin de sortir la calculatrice! Ils ont rapporté gros au FC Midtjylland (environ 25 millions de francs). Comme quoi étudier les matchs à l'école peut vraiment servir, finalement.

Ton opinion