Actualisé 15.06.2010 à 14:47

Mondial 2010

Les Chiliens affichent de belles ambitions

Futur adversaire de la Suisse dans le groupe H, le Chili doit impérativement s'imposer demain contre le Honduras s'il souhaite passer le cap de la phase de groupe.

Considéré par beaucoup comme le meilleur candidat avec l'Espagne pour passer la rampe du groupe H de la Coupe du monde 2010, le Chili ne pourra plus se cacher, demain contre le Honduras (13h30). A Nelspruit, dans le charmant stade Mbombela, les hommes de Marcelo Bielsa devront tomber le masque et afficher leur réel niveau.

Brillant deuxième de la zone AmSud avec la meilleure attaque derrière le Brésil, le Chili a débarqué en Afrique du Sud avec de grandes ambitions. Et le besoin de se faire pardonner, après avoir si souvent déçu ses supporters par le passé. Tant et si bien qu'il n'a plus gagné une partie de Coupe du monde hors de ses terres - il a organisé l'édition de 1962 - depuis le 2 juillet 1950 (5-2 contre les Etats-Unis), soit treize rencontres!

Sa dernière apparition en phase finale remonte à 1998, où il avait certes su s'extraire de son groupe (défaite en 8es de finale contre le Brésil), mais en ne signant que trois matches nuls... Résolument tournée vers l'attaque et misant sur la fougue de ses plus jeunes éléments - 3es du Mondial M20 en 2007 et lauréats du tournoi espoirs de Toulon en 2009 -, l'équipe chilienne est crainte par ses trois adversaires du groupe, à commencer par la Suisse, sa plus sérieuse concurrente pour la 2e place derrière l'Espagne.

Seule ombre au tableau, l'incertitude qui règne autour de son buteur Humberto Suazo (Saragosse), victime d'une déchirure musculaire fin mai. "Humberto est en bonne santé, mais n'a pas encore retrouvé la forme d'avant sa blessure, explique le sélectionneur Marcelo Bielsa. Je ne sais pas s'il pourra jouer. Il a participé aux trois derniers entraînements à 100%."

Si le meilleur réalisateur du Chili en éliminatoire (10 buts) devait renoncer ou être ménagé, la première option de Bielsa devrait être Fernandez, entouré normalement par deux anciens Servettiens, Jorge Valdivia (Al Ain/EAU) en soutien et Jean Beausejour (America/Mex) à gauche.

Le Honduras, lui, espère "réaliser son rêve en s'imposant" demain, affirme son capitaine Amado Guevara. Certes dotés d'une puissance athlétique et d'une vitesse de course impressionnantes, les Catrachos paraissent encore un peu justes pour se frotter au gratin mondial. Depuis le début de l'année, leurs résultats en amicaux sont alarmants: en dépit d'un beau succès contre les Etats-Unis en janvier, ils ont enchaîné trois défaites (Turquie, Venezuela et Roumanie) et deux nuls (Biélorussie et Azerbaïdjan).

Or, pour ne rien arranger, l'avant-centre David... Suazo est incertain, touché à la cuisse, tout comme le demi axial De Leon. Ce dernier forfait pourrait obliger le sélectionneur colombien Reinaldo Rueda à modifier son 4-4-1-1 en 4-1-4-1. Avec en pointe, en cas de forfait de Suazo, le vétéran de 36 ans Carlos Pavon, recordman de buts en sélection (56).

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!