Jackie Chan: «Les Chinois doivent être sous contrôle»
Actualisé

Jackie Chan«Les Chinois doivent être sous contrôle»

L'acteur hong-kongais Jackie Chan commence à penser que les Chinois ont besoin d'être contrôlés.

A 55 ans, la star du film d'action se demande «s'il est bon ou non d'avoir la liberté» et avoue avoir les idées «confuses» à ce sujet.

«Je ne suis pas sûr (de savoir) s'il est bon ou non d'avoir la liberté. J'ai vraiment les idées confuses pour le moment», a-t-il déclaré sous les applaudissements d'hommes d'affaires majoritairement chinois réunis dans la province de Hainan, dans le sud de la Chine, pour une conférence sur la censure cinématographique en Chine.

«Si on est trop libre, on est comme Hong Kong maintenant. C'est très chaotique. Taïwan aussi est chaotique», a poursuivi Jackie Chan. «Je commence à avoir le sentiment que nous, les Chinois, avons besoin d'être contrôlés. Si nous ne sommes pas contrôlés, nous ferons tout ce que nous voudrons.»

Originaire de Hong Kong, rétrocédée à la Chine après avoir été une colonie britannique de 1842 à 1997, Jackie Chan ne s'est pas joint aux voix de l'île réclamant la démocratie. Les Hong-kongais n'élisent pas directement leur dirigeant et malgré d'importantes manifestations en faveur de la démocratie, Pékin maintient que ce territoire n'est pas prêt pour cela.

Le thème du débat de samedi étant de «puiser dans le potentiel créatif industriel de l'Asie», l'acteur a par ailleurs évoqué avec émotion le scandale du lait contaminé qui a rendu des dizaines de milliers de bébés malades il y a quelques mois, et jugé que les produits fabriqués en Chine posaient trop de problèmes de qualité. «Si je dois acheter une télé, j'achèterai forcément une télé japonaise. Une télé chinoise risque d'exploser», a-t-il dit. AP

st/v151

(ap)

Ton opinion